January 2, 2013 / 6:24 PM / 5 years ago

Mario Monti a réduit le déficit du secteur public italien

2 MINUTES DE LECTURE

Le déficit du secteur public italien a été ramené à 48,5 milliards d'euros en 2012, contre 63,8 milliards d'euros en 2011, une baisse à laquelle ont contribué les coupes budgétaires et les hausses d'impôts décidées par le gouvernement de Mario Monti. /Photo prise le 28 décembre 2012/Tony Gentile

ROME (Reuters) - Le déficit du secteur public italien a été ramené à 48,5 milliards d'euros en 2012, contre 63,8 milliards d'euros en 2011, une baisse à laquelle ont contribué les coupes budgétaires et les hausses d'impôts décidées par le gouvernement de Mario Monti.

Le Trésor italien a annoncé mercredi que le secteur public avait dégagé un excédent de 14,1 milliards d'euros en décembre, un mois habituellement marqué par d'importantes rentrées fiscales. L'excédent n'avait été que de 5,6 milliards en décembre 2011.

L'augmentation des recettes fiscales s'explique notamment par la mise en place de la très impopulaire taxe d'habitation (IMU) par le gouvernement.

Mario Monti a annoncé vouloir réduire l'ensemble du déficit budgétaire du pays à 2,6% en 2012, contre 3,9% en 2011. Son objectif initial était de 1,7% mais il l'avait revu en octobre en invoquant une récession plus forte que prévu.

Les chiffres officiels du déficit devraient être communiqués en mars. Dans sa dernière prévision, le mois dernier, l'OCDE a dit l'attendre à 3% du produit intérieur brut (PIB).

Naomi O'Leary, Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below