Hyundai et Kia annoncent des objectifs prudents pour 2013

mercredi 2 janvier 2013 10h55
 

par Hyunjoo Jin

SEOUL (Reuters) - Hyundai Motor et sa filiale Kia Motors, les deux principaux constructeurs automobiles sud-coréens, tablent pour cette année sur une croissance de 4% de leurs ventes mondiales, qui serait la plus faible depuis 2003.

Confrontés à l'évolution incertaine de l'économie mondiale et à la chute de la demande en Europe, les grands constructeurs, à l'image du géant japonais Toyota Motor, annoncent des prévisions prudentes pour 2013.

Les groupes sud-coréens pâtissent en outre du niveau du won, qui s'est apprécié de 7,6% face au dollar en 2012 - sa plus forte hausse depuis 2009.

Hyundai Motor et Kia, qui ensemble se classent au cinquième rang mondial, prévoient conjointement de vendre 7,41 millions de véhicules en 2013. En 2012, leurs ventes avaient augmenté de 8% à 7,12 millions, dépassant leur objectif initial (7 millions) grâce au climat de tension entre la Chine et le Japon qui a pénalisé les constructeurs japonais en Chine au profit des autres étrangers, sud-coréens en tête.

"Hyundai et Kia ont profité des difficultés de leurs concurrents après la crise financière mondiale, mais leur dynamique de croissance est maintenant affectée par le won", constate Kim Sung-soo, gérant chez LS Asset Management.

La devise sud-coréenne a d'ailleurs atteint mercredi un plus haut de 16 mois face au dollar, renforçant les craintes concernant les exportations du pays. A l'inverse, le yen est sur une tendance baissière, ce qui favorise les constructeurs nippons.

En réaction, Hyundai Motor a baissé de 1,1% à la Bourse de Séoul mercredi et Kia a cédé 0,4%, sous-performant l'indice Kospi qui a progressé de 1,7%.

En 2012, Hyundai et Kia ont enregistré la plus mauvaise performance boursière des cinq principaux constructeurs automobiles mondiaux, selon les données de Thomson Reuters.   Suite...

 
Usine Hyundai à Kancheepuram, dans l'Etat indien du Tamil Nadu. Hyundai Motor et sa filiale Kia Motors, les deux principaux constructeurs automobiles sud-coréens, tablent pour cette année sur une croissance de 4% de leurs ventes mondiales, qui serait la plus faible depuis 2003. /Photo prise le 4 octobre 2012/REUTERS/Babu