La contraction s'accentue dans l'industrie dans la zone euro

mercredi 2 janvier 2013 12h30
 

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - La contraction de l'activité industrielle dans la zone euro s'est légèrement accentuée en décembre en raison d'une baisse des nouvelles commandes, faisant craindre une aggravation de la récession à la fin 2012.

L'indice PMI manufacturier calculé par le cabinet d'études Markit a reculé à 46,1 en décembre contre 46,2 le mois précédent, selon les résultats définitifs publiés mercredi.

L'estimation préliminaire publiée le 14 décembre donnait l'indice à 46,3 pour décembre.

Le PMI manufacturier de la zone euro végète depuis août 2011 sous le seuil des 50 à partir duquel il rend compte d'une expansion.

Les nouvelles commandes, baromètre de la production à venir, ont poursuivi leur contraction pour le 19e mois d'affilée avec un sous-indice qui est tombé à 43,5 contre 44,2 le mois précédent. Le sous-indice a en outre été revu en baisse par rapport à l'estimation flash qui était de 44,1.

La composante de la production a reculé à 46,0 contre 46,1 et celle de l'emploi a encore reflué, montrant que les baisses d'effectifs se sont poursuivies à un rythme accru dans l'industrie.

L'Allemagne, première puissance de la zone euro, a vu son secteur manufacturier se contracter pour le 10e mois consécutif, à un rythme plus fort qu'en novembre. En France, décembre a marqué également un dixième mois consécutif de contraction, mais à un rythme légèrement moins rapide qu'en novembre.

L'Espagne a enregistré son 20e mois de contraction dans l'industrie et l'Italie son 17e.   Suite...

 
La contraction de l'activité industrielle dans la zone euro s'est aggravé en décembre en raison d'une chute des nouvelles commandes, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI manufacturier est tombé 46,1 en décembre contre 46,2 en novembre, s'éloignant du seuil de 50 au-dessus duquel il traduit une expansion. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender