Iberdrola vend ses parcs éoliens terrestres français

lundi 31 décembre 2012 12h27
 

par Sarah Morris

MADRID (Reuters) - Le groupe espagnol Iberdrola a annoncé lundi la vente de ses parcs éoliens terrestres en France à General Electric, EDF Energies nouvelles et à une coentreprise de Munich RE pour environ 400 millions d'euros afin de se désendetter.

Iberdrola Renovables France (IBRF), qui contrôle directement ou indirectement en France 32 parcs éoliens onshore d'une capacité totale de 321,4 mégawatts, sera vendu à un consortium, a indiqué Iberdrola dans un avis à l'autorité des marchés.

Le consortium comprend General Electric et MEAG, filiale commune de Munich Re et Ergo, qui reprendront chacun 40% des actifs d'IBRF cédés, ainsi qu'EDF Energies nouvelles, filiale d'EDF, qui reprendra les 20% restants, a précisé Iberdrola.

Le prix de vente de 350 millions d'euros est assorti d'un paiement conditionnel de 50 millions d'euros, a-t-il ajouté.

Le groupe espagnol de services aux collectivités, premier opérateur éolien en Europe, avait annoncé en octobre qu'il vendrait certains actifs et réduirait ses investissements et ses effectifs afin de réduire son endettement de 6 milliards d'euros et de le ramener à 26 milliards d'euros d'ici 2014.

Les actifs éoliens offshore d'IBRF seront transférés vers une entité séparée avant d'être cédés.

Iberdrola avait annoncé vendredi la cession de sa participation de 20% dans le gazoduc Medgaz au belge Fluxys pour 146 millions d'euros.

Une source au fait du dossier avait précédemment déclaré à Reuters qu'Iberdrola était proche d'un accord concernant la vente de ses sites d'énergies renouvelables en Pologne pour un montant d'environ 200 millions d'euros.   Suite...

 
Le groupe espagnol Iberdrola va céder ses actifs éoliens sur le sol français à General Electric, EDF et au groupe allemand MEAG pour un montant total d'au moins 350 millions d'euros. /Photo prise le 17 décembre 2012/REUTERS/Sergio Perez