Négociations de la dernière chance sur le mur budgétaire américain

vendredi 28 décembre 2012 07h58
 

par Richard Cowan et Mark Felsenthal

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Barack Obama et les élus du Congrès se lancent dans une dernière tentative de négociations afin de trouver un accord pour éviter le 'mur budgétaire', à quelques jours de la date butoir du 31 décembre.

Faute d'accord avant le 1er janvier, ce sont 600 milliards de dollars (450 milliards d'euros) de coupes budgétaires et de hausses d'impôts qui doivent s'appliquer automatiquement, ce qui pourrait replonger les Etats-Unis dans la récession.

Première étape de ces négociations de la dernière chance: Barack Obama et le vice-président Joe Biden, s'entretiendront vendredi avec les quatre représentants des élus du Congrès.

Le leader de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, le dirigeant de l'opposition à la chambre haute, Mitch McConnell, le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, et Nancy Pelosi, leader de l'opposition à la chambre basse, sont attendus à cette réunion qui doit débuter à 20h00 GMT à la Maison blanche.

La Chambre des représentants se réunira ensuite dimanche à 23h30 GMT, à la veille de la date butoir.

La session parlementaire, qui s'est achevée il y a une semaine à la Chambre, pourrait même être prolongée jusqu'au 2 janvier, dernier jour de l'actuelle législature, selon Eric Cantor, chef de file républicain à la Chambre.

L'une des composantes du mur budgétaire, qui prévoit une réduction de 109 milliards de dollars du budget de la défense et de projets de politique intérieure, doit entrer en vigueur à cette date.

Mitch McConnell, a jugé qu'il était encore temps d'échapper à la "crise économique entièrement évitable" qui se profile.   Suite...

 
Vue du Capitole, à Washington. Le président américain Barack Obama et les élus du Congrès se lancent dans une dernière tentative de négociations afin de trouver un accord pour éviter le 'mur budgétaire', à quelques jours de la date butoir du 31 décembre. /Photo prise le 27 décembre 2012/REUTERS/Mary F. Calvert