Une fin d'année sous le signe de l'incertitude à Wall Street

dimanche 23 décembre 2012 15h40
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La traditionnelle trêve des confiseurs, marquée par une activité habituellement calme, pourrait cette année tourner au cauchemar pour les traders et la classe politique américaine, si Washington ne parvient pas avant le 31 décembre à débloquer l'impasse du "mur budgétaire", qui menace l'économie américaine.

Barack Obama et les républicains doivent s'entendre d'ici le 31 décembre afin d'éviter une hausse des impôts et une baisse des dépenses fédérales, toutes deux automatiques, qui pourraient priver l'économie américaine de 600 milliards de dollars et créer un choc susceptible de plonger l'économie américaine dans la récession.

Les inquiétudes ont été alimentées cette semaine par l'échec du président de la Chambre des représentants, le Républicain John Boehner, à convaincre jeudi l'ensemble des membres de son parti de voter pour un "plan B", censé accentuer la pression sur Barack Obama et lui arracher des concessions.

Ce plan de secours consistait à prolonger les exonérations d'impôts pour tous les contribuables, excepté pour les revenus annuels supérieurs à un million de dollars.

En dépit d'un recul des marchés à Wall Street au lendemain de cet épisode, les Bourses ont plutôt bien résisté cette semaine, l'indice S&P 500, qui a gagné 1,2%, postant même sa meilleure performance hebdomadaire en quatre semaines. Le Dow Jones a de son côté progressé de 0,4% et le Nasdaq 1,7%.

Sur l'année, au 24 décembre, le Dow a gagné 8%, le S&P 500 13,7% et le Nasdaq 16%.

"Les marchés tablent finalement toujours sur un accord", commente Sandy Lincoln, stratège des marchés chez BMO Asset Management à Chicago.

FAIBLES VOLUMES D'ÉCHANGES   Suite...

 
La traditionnelle trêve des confiseurs, marquée par une activité habituellement calme, pourrait cette année tourner au cauchemar pour les traders et la classe politique américaine, si Washington ne parvient pas avant le 31 décembre à débloquer l'impasse du "mur budgétaire", qui menace l'économie américaine. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid