Renault voit l'Algérie devenir le 1er marché auto d'Afrique

vendredi 21 décembre 2012 14h03
 

PARIS (Reuters) - L'Algérie pourrait devenir à terme le premier marché automobile du continent africain, a estimé vendredi Jean-Christophe Kugler, directeur de la région Euromed-Afrique chez Renault.

"L'Algérie est aujourd'hui le deuxième marché d'Afrique, largement devant le Maroc. Le premier marché va certainement être l'Afrique du Sud cette année (...) et on pourrait très bien avoir un marché algérien qui devient le premier marché d'Afrique, ce n'est pas impossible", a-t-il déclaré au cours d'une téléconférence organisée à son retour d'Algérie, où le constructeur au losange a signé cette semaine un accord pour la construction d'une nouvelle usine.

A fin novembre, l'Afrique du Sud représentait 477.000 immatriculations, contre 409.000 pour l'Algérie. Ce palmarès s'inversera mécaniquement si le marché algérien maintient son taux de croissance actuel (+47% environ) alors que le marché sud-africain progresse lui de 9%.

A titre de comparaison, il s'est immatriculé 2,1 millions de voitures et de véhicules utilitaires légers en France sur les onze premiers mois de l'année, un chiffre en baisse de 14% environ par rapport à la période identique de 2011.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

 
Concessionnaire Renault à Alger. L'Algérie pourrait devenir à terme le premier marché automobile du continent africain, a estimé vendredi Jean-Christophe Kugler, directeur de la région Euromed-Afrique pour le groupe au losange. /Photo prise le 18 décembre 2012/REUTERS/Louafi Larbi