Le "blues" européen a pesé sur les ventes de champagne en 2012

vendredi 21 décembre 2012 12h47
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - La crise européenne aura eu raison des ventes de champagne, qui devraient reculer en volume en 2012 même si les exportations vers les Etats-Unis et l'appétit des marchés émergents pour les vins haut de gamme devraient permettre malgré tout au secteur de maintenir son chiffre d'affaires.

Après deux années consécutives de hausse, les expéditions sont attendues en recul d'environ 3% à environ 314 millions de bouteilles, après 323 millions l'an dernier, a-t-on appris de sources industrielles.

Si l'Europe va mal, les grands marchés d'exportation restent au contraire très dynamiques. Les Etats-Unis et le Japon sont en nette progression, tandis que l'essor du marché chinois, bien qu'encore embryonnaire, se confirme.

En outre, au "grand export" (hors Union européenne), la clientèle est très friande de rosés, de cuvées spéciales et de vins millésimés, vendus nettement plus chers que les "brut", qui sont élaborés par assemblage de plusieurs récoltes. Le chiffre d'affaires du secteur devrait donc pouvoir se maintenir, voire progresser par rapport aux 4,1 milliards d'euros réalisés en 2011.

"Malgré la baisse des volumes, la Champagne va encore signer une des trois ou quatre meilleures performances de son histoire", observe Bruno Paillard, PDG de Lanson BCC (Lanson, Boizel), numéro deux du secteur derrière le groupe LVMH (Moët & Chandon, Veuve Clicquot, Dom Perignon ou Ruinart).

Avant les années noires de 2008 et 2009, la Champagne avait atteint, en 2007, un record de 339 millions de bouteilles, pour un chiffre d'affaires, record lui aussi, de 4,5 milliards d'euros.

UNE CHAMPAGNE À DEUX VITESSES

En France et en Europe, "l'année a été difficile, avec une situation économique anxiogène (...) Les expéditions sont en baisse", a déclaré à Reuters Thibaut Le Mailloux, porte-parole du Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC), qui rassemble les vignerons, les coopératives et la centaine de "maisons" de grandes marques.   Suite...

 
La crise européenne aura eu raison des ventes de champagne, qui devraient reculer en volume en 2012 même si les exportations vers les Etats-Unis. L'appétit des marchés émergents pour les vins haut de gamme devraient permettre malgré tout au secteur de maintenir son chiffre d'affaires. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer