Statoil va exploiter un gisement découvert il y a 31 ans

vendredi 21 décembre 2012 12h31
 

OSLO (Reuters) - Statoil a annoncé vendredi qu'il allait consacrer sept milliards de dollars pour le développement d'un gisement pétrolier découvert voici 31 ans dans les eaux territoriales britanniques, le groupe norvégien précisant que le dit gisement pouvait produire plus de 250 millions de barils sur 30 ans.

Il s'agit ainsi du gros projet d'hydrocarbures offshore britannique depuis plus de dix ans.

Découvert en 1981, le champ pétrolier de Mariner, à 150 kilomètres au sud des îles Shetland, est longtemps resté dans les tiroirs de Statoil en raison de difficultés techniques qui le rendaient trop coûteux à exploiter.

Mais avec un cours du baril à plus de 100 dollars - le Brent évoluait autour de 109,5 dollars vendredi à la mi-journée - les paramètres de rentabilité ne sont plus les mêmes.

Statoil, qui espère lancer la production en 2017, a précisé que la production atteindrait son pic entre 2017 et 2022, à environ 55.000 barils par jour.

Le champ Mariner est le deuxième vieux projet que Statoil a ressorti de ses cartons en deux jours.

Jeudi, le groupe pétrolier a annoncé qu'il allait investir 5,4 milliards de dollars sur son champ de Dagny, en Norvège, dont la découverte remonte à 1974.

Vers 11h05, le titre Statoil était inchangé alors que l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes cédait 0,54%.

Balazs Koranyi, enoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Statoil va consacrer sept milliards de dollars pour le développement d'un gisement pétrolier découvert voici 31 ans dans les eaux territoriales britanniques. Le groupe norvégien précise que le dit gisement pouvait produire plus de 250 millions de barils sur 30 ans. /Photo prise le 5 février 2012/REUTERS/Kacper Pempel