Le climat des affaires reste dégradé

vendredi 21 décembre 2012 11h02
 

PARIS (Reuters) - L'indicateur du climat général des affaires en France a progressé d'un point en décembre, à 87 points, mais reste nettement en dessous de sa moyenne de longue période, annonce vendredi l'Insee dans son enquête mensuelle de conjoncture.

L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie manufacturière a pareillement augmenté d'un point à 89, soit le niveau attendu par les 19 économistes interrogés par Reuters.

Les deux indicateurs, qui sont calculés d'après une enquête menée auprès des chefs d'entreprise, poursuivent le timide rebond amorcé depuis le plus bas récent du mois d'octobre mais restent nettement en dessous du seuil de 100 qui correspond à leur moyenne de longue période. L'indicateur du climat général est inférieur à 100 depuis septembre 2011.

Dans l'industrie manufacturière, les chefs d'entreprise interrogés "estiment que leur activité passée est moins dégradée", a expliqué l'Insee dans un communiqué.

"Quant à leurs perspectives personnelles de production dans les trois prochains mois, elles demeurent mal orientées (...) Les carnets de commandes globaux, qui se sont légèrement dégarnis et les carnets de commandes étrangers, jugés quasi stables, restent considérés comme étant très peu fournis."

L'indicateur d'activité dans les services est resté stable à 86 en décembre, de même que celui du commerce de détail à 90 et celui du bâtiment a 95.

L'Insee souligne dans un communiqué que l'indicateur de retournement calculé au niveau France reste "en zone défavorable".

Yann Le Guernigou

 
LE CLIMAT DES AFFAIRES