Un pic de la crise a été franchi dans la zone euro, juge Juncker

vendredi 21 décembre 2012 08h39
 

BERLIN (Reuters) - Une sortie de crise n'est toujours pas en vue pour la zone euro mais un pic a été franchi, a estimé vendredi Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, interrogé sur la radio allemande Deutschlandfunk.

Au sujet de Chypre, qui négocie un plan d'aide international avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), il a exclu la possibilité d'une décote de la dette souveraine de l'île méditerranéenne, soulignant qu'il en allait de la crédibilité de la zone euro.

"Nous n'avions pas parlé de tous les pays utilisant le grec comme langue, seulement la Grèce", a dit Jean-Claude Juncker, en référence à la décote consentie par les investisseurs pour les titres de dette émis par Athènes.

"Je m'attends à ce qu'une décote ne fasse pas partie des instruments qui seront utilisés en premier (pour Chypre). Pour ma part, je veux exclure cette possibilité."

S'exprimant sur la télévision allemande ARD, Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a également déclaré qu'une décote de la dette souveraine chypriote n'était pas à l'ordre du jour pour le moment.

"Pour nous, une décote pour la Chypre est hors de question aujourd'hui (...) parce que nous n'avons que des données préliminaires en matière de besoins de financement des banques en Chypre. Nous aurons les chiffres définitifs vers la mi-janvier", a-t-il dit.

"On peut déjà entrevoir que, après ces données définitives, les besoins de financement seront tellement élevés que le niveau de la dette sera très élevé et intenable."

Chypre a dit jeudi que toute indication disant que le FMI exigeait une décote de la dette du pays avant de participer à un plan d'aide était infondée.

L'agence de notation S&P a abaissé vendredi de "B" à "CCC+" sa note attachée à la dette souveraine de Chypre, estimant que la situation financière du pays était de plus en plus fragile et que le risque de défaut s'était accru.

Annika Breidthardt; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Une sortie de crise n'est toujours pas en vue pour la zone euro mais un pic a été franchi, a estimé vendredi Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, interrogé sur la radio allemande Deutschlandfunk. /Photo prise le 13 décembre 2012/REUTERS/Yves Herman