L'économie française sans élan début 2013, prédit l'Insee

jeudi 20 décembre 2012 23h22
 

PARIS (Reuters) - L'économie française stagnera au premier semestre 2013 après une légère contraction à la fin de cette année, selon les prévisions de l'Insee qui anticipent une nouvelle hausse du chômage et fragilisent l'objectif du gouvernement d'une croissance de 0,8% l'année prochaine.

L'institut a annoncé jeudi tabler sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 0,1% au premier et au deuxième trimestres 2013 après une contraction de 0,2% sur les trois derniers mois de cette année, où la croissance moyenne ne serait donc que de 0,1% sur douze mois.

Dans ses précédentes perspectives, publiées début octobre, l'Insee s'attendait à une croissance nulle au troisième et au quatrième trimestres 2012 et de +0,2% sur l'ensemble de l'année.

Après une croissance de +0,2% au troisième trimestre, plus soutenue que prévu, l'Insee s'attend à un contrecoup en fin d'année qui explique la révision à la baisse de ses prévisions.

"L'économie est toujours sans élan", a constaté Cédric Audenis, le chef du département conjoncture de l'Insee, alors que l'effet des nouveaux prélèvements fiscaux prévus par la loi de finances 2013 sur les revenus des ménages ne se fera sentir qu'au second semestre de l'année prochaine.

Sur le front du chômage, l'Insee s'attend à 40.000 suppressions de postes par trimestre sur la première partie de 2013 dans les secteurs marchands non agricoles et anticipe un taux de chômage à 10,5% fin 2012 et à 10,9% mi-2013 (10,1% et 10,5% respectivement en France métropolitaine), proche des plus hauts touchés début 1997.

Alors que le gouvernement ne prévoit pas de baisse du chômage avant un an, l'Insee note que le recul de l'emploi marchand sera atténué d'ici juin 2013 par les premiers effets du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et la montée en charge des emplois aidés.

A la fin juin 2013, qui constitue l'horizon de prévision de l'Insee, l'acquis de croissance ne serait que de 0,1%.

DOUTES SUR L'OBJECTIF DE CROISSANCE   Suite...

 
L'économie française stagnera au premier semestre 2013 après une légère contraction à la fin de cette année, selon les prévisions de l'Insee qui anticipent une nouvelle hausse du chômage et fragilisent l'objectif du gouvernement d'une croissance de 0,8% l'année prochaine. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic