Jean-Bernard Lévy succède à Luc Vigneron à la tête de Thales

jeudi 20 décembre 2012 12h15
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Thales a confirmé jeudi la nomination avec effet immédiat de Jean-Bernard Lévy, l'ex-président du directoire de Vivendi, au poste de PDG du groupe pour succéder à Luc Vigneron, qui était contesté en interne et avait perdu le soutien de ses principaux actionnaires.

Ce changement de direction interviendra deux jours après l'annonce de la succession de Charles Edelstenne, qui cédera en janvier son fauteuil de PDG de Dassault Aviation à Eric Trappier, le directeur général international du constructeur de l'avion de combat Rafale et des jets Falcon.

"Luc Vigneron (...), après avoir constaté l'absence de soutien de ses deux principaux actionnaires, a présenté sa démission aux administrateurs de la société lors de la réunion du conseil d'administration du 20 décembre 2012, et ces derniers l'ont acceptée", précise le groupe dans un communiqué.

Charles Edelstenne, PDG de Dassault Aviation, premier actionnaire industriel de Thales avec 26% du capital, avait déjà annoncé mercredi la nomination de Jean-Bernard Lévy, à la suite d'un accord conclu avec l'Etat qui détient 27% du groupe.

Jean-Bernard Lévy avait quitté en juin avec fracas la direction du géant des télécoms et des divertissements Vivendi, sur fond de désaccord avec le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou, après dix ans passés à la tête du conglomérat.

Patrice Caine, actuel responsable de la division systèmes, sera un des "hommes clés" dans la direction de Thales, a précisé un porte-parole de l'équipementier d'aéronautique et de défense, ajoutant que la dénomination précise de sa fonction serait déterminée dans les semaines à venir.

"Ils sont complémentaires", a précise ce porte-parole.

Plusieurs médias présentent Patrice Caine comme le "sherpa" de Jean-Bernard Lévy, qui a peu d'expérience dans le secteur de la défense.   Suite...

 
Thales a confirmé jeudi la nomination avec effet immédiat de Jean-Bernard Lévy, l'ex-président du directoire de Vivendi, au poste de PDG du groupe pour succéder à Luc Vigneron, qui était contesté en interne et avait perdu le soutien de ses principaux actionnaires. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen