December 19, 2012 / 2:43 PM / 5 years ago

Wall Street ouvre stable après avoir gagné 2,3% en deux jours

2 MINUTES DE LECTURE

La Bourse de New York a ouvert sur une note stable mercredi, l'espoir d'avancées sur le dossier du "mur budgétaire" et les résultats solides du géant du logiciel Oracle limitant les prises de bénéfice après la vive hausse des deux derniers jours. Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones est pratiquement inchangé à 13.348,35 points, le Standard & Poor's 500 est stable à 1.446,68 points et le Nasdaq Composite prend 0,18% à 3.059,87 points. /Photo d'archives/Chip East

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert sur une note stable mercredi, l'espoir d'avancées sur le dossier du "mur budgétaire" et les résultats solides du géant du logiciel Oracle limitant les prises de bénéfice après la vive hausse des deux derniers jours.

Les dernières propositions de Barack Obama pour tenter d'éviter l'entrée en vigueur dès janvier de coupes dans les dépenses et de hausses d'impôts qui pourraient saper la croissance témoignent de la volonté de faire avancer les discussions, estiment les observateurs.

Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a néanmoins jugé mardi que l'offre de la Maison blanche restait insuffisante.

"Obama et Boehner ont chacun fait des concessions, ce qui suggère qu'un accord sera conclu avant la date butoir, avec pour résultat une accélération des achats", explique Adarm Sarhan, directeur général de Sarhan Capital.

Le S&P a gagné 2,3% sur les deux premières séances de la semaine, enregistrant une hausse de plus de 1% deux jours de suite pour la première fois depuis fin juillet.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones est pratiquement inchangé à 13.348,35. Le Standard & Poor's 500, plus large, est stable à 1.446,68 et le Nasdaq Composite prend 0,18% à 3.059,87.

Parmi les valeurs en vue en début de séance, Oracle progresse de 3,3% au lendemain de ses résultats trimestriels, légèrement supérieurs aux attentes.

General Motors grimpe de 8% après l'annonce du rachat de 200 millions d'actions détenues par le Trésor américain et du désengagement total de celui-ci dans un délai maximal de 15 mois.

FedEx s'adjuge 1,28% après un chiffre d'affaires trimestriel qui dépasse le consensus et le maintien de ses prévisions.

Le marché a ignoré l'unique indicateur économique important du jour, celui des mises en chantier, en baisse en novembre notamment à cause de l'ouragan Sandy.

Ryan Vlastelica, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below