S&P relève la note de la Grèce de "défaut sélectif" à B-

mardi 18 décembre 2012 19h31
 

NEW YORK (Reuters) - L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mardi relever la note souveraine de la Grèce, la portant de "défaut sélectif" à B-, ajoutant que la perspective est dorénavant stable.

L'agence prend acte du fait que le pays a bouclé un programme de rachat de dette et de la "grande détermination des Etats membres de l'Union économique et monétaire européenne à conserver la Grèce dans la zone euro".

La perspective stable reflète le sentiment de l'agence vis-à-vis de l'engagement du gouvernement grec à opérer les réformes budgétaires et structurelles, avec les difficultés politiques et économiques rencontrées pour honorer cet engagement.

La note à court terme est portée à B.

S&P avait abaissé sa note à "défaut sélectif" le 5 décembre, à la suite de la présentation par Athènes des modalités de rachat d'une partie de la dette du pays auprès de créanciers privés dans le cadre d'un accord visant à ramener son endettement à un niveau soutenable.

L'agence avait alors indiqué que la réalisation de ce programme de rachat de dette était susceptible de faire sortir la note souveraine du pays de son statut de défaut sélectif.

Les partenaires de la Grèce en zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont accepté fin novembre de débloquer une nouvelle tranche d'aide de 49,1 milliards d'euros d'ici à fin mars pour ramener la dette publique à 124% du produit intérieur brut (PIB) d'ici 2020.

Les créanciers de la Grèce ont considéré que l'opération de rachat de dette avait été un succès, bien qu'Athènes ait demandé 1,29 milliard d'euros de financement supplémentaire pour boucler la transaction, et ils ont commencé à verser l'aide promise.

La note de Moody's est à C et celle de Fitch à CCC. Les notes des trois agences placent la dette grecque en catégorie spéculative.

Le rendement de l'obligation grecque à 10 ans est à 12,85% mardi en fin de journée, contre 13,08% la veille.

Daniel Bases et Caryn Trokie, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mardi relever la note souveraine de la Grèce, la portant de "défaut sélectif" à B-, ajoutant que la perspective est dorénavant stable. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic