Le français Korian a des ambitions sur le grand marché allemand

mardi 18 décembre 2012 15h46
 

par Noëlle Mennella et Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Korian, numéro trois français des maisons de retraite, compte ouvrir à terme entre 1.000 et 1.500 lits par an en Allemagne pour répondre à la demande du plus important marché européen de la prise en charge de la dépendance, a déclaré à Reuters son directeur général Yann Coléou.

Korian, qui vient de lancer une OPA amicale de plus de 100 millions d'euros sur la société allemande Curanum, commencera par ouvrir 300 à 400 nouveaux lits par an dans ce pays avant de passer à un rythme de croisière de 1.000 à 1.500 lits à partir de 2015, a précisé Yann Coléou.

"On a jeté notre dévolu sur l'Allemagne parce que c'est le marché le plus important en terme de taille et parce qu'il y a des fondamentaux démographiques extrêmement porteurs. Dans les dix ans qui viennent il devrait y avoir 200.000 créations de lits en Allemagne", a-t-il ajouté.

L'Allemagne, où le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans devrait atteindre 6,2 millions, soit 7,9% de la population totale, en 2025 (contre 4,2 millions en 2009) pèsera désormais aussi lourd pour Korian que la France avec quelque 15.000 lits et près de 10.000 salariés.

Autre atout, Outre-Rhin le coût d'une chambre restant à la charge des famille est de l'ordre de 41 euros, contre 80 euros en France.

Au terme de son offre, Korian réalisera 44% de son chiffre d'affaires Outre-Rhin, contre 21% en 2012.

Ainsi Korian pourra constituer une plate-forme sur un marché extrêmement atomisé ou "il y aura donc de plus en plus d'opportunités", observe Yann Coléou même s'il affirme qu'aucune autre acquisition n'est "aujourd'hui à l'ordre du jour".

En tout état de cause, Korian compte bien profiter du "potentiel colossal" d'un secteur en pleine mutation.   Suite...