Rechute des commandes de voitures en novembre en France

mardi 18 décembre 2012 13h06
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les commandes de voitures neuves en France ont rechuté en novembre, le sursaut observé le mois précédent n'ayant été que de courte durée dans un marché sinistré pour la plupart des marques généralistes, Volkswagen excepté.

Les prises de commandes ont baissé de 10% par rapport à novembre 2011, renouant avec la tendance qui aura marqué la majeure partie de l'année 2012 après un rebond de 6% en octobre, écrit mardi la publication mensuelle spécialisée La Lettre VN Auto K7, dont Reuters a obtenu une copie.

"Quatre marques parviennent à garder la tête hors de l'eau, pour diverses raisons", commente La Lettre VN, se fondant sur une enquête réalisée auprès de 34 groupes de distribution automobile.

"Volkswagen poursuit son chemin imperturbable, ou presque, BMW se refait une santé au même titre que Toyota, porté par Yaris Hybride. Quant à Hyundai, il faut voir dans ses performances la conquête d'un marché national."

"Pour les deux autres tiers des marques du panel, ce n'est pas rose", ajoute La Lettre VN.

Volkswagen a vu ses commandes grimper de 18% grâce au succès de la septième génération de la Golf et à un sursaut de la petite Up!, désormais disponible en cinq portes, tandis que les commandes de BMW ont progressé de 9% bien que la crise atteigne à son tour le secteur du premium. Toyota a signé de son côté un rebond de 27% et Hyundai un nouveau bond de 23%.

LA TABLETTE R-LINK A PRIS DU RETARD

La plupart des autres marques, notamment les généralistes françaises, sont à la peine. Les commandes de Renault ont à nouveau chuté de 33% malgré le bon démarrage de la Clio 4, et le recul atteint 39% pour les utilitaires de la marque, l'un des atouts du groupe au losange.   Suite...

 
<p>Les commandes de voitures neuves en France ont rechut&eacute; en novembre, le sursaut observ&eacute; le mois pr&eacute;c&eacute;dent n'ayant &eacute;t&eacute; que de courte dur&eacute;e dans un march&eacute; sinistr&eacute; pour la plupart des marques g&eacute;n&eacute;ralistes, Volkswagen except&eacute;. /Photo prise le 7 septembre 2012/REUTERS/Vincent Kessler</p>