Les Bourses européennes légèrement dans le vert à la mi-séance

mardi 18 décembre 2012 12h56
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes conservent de légers gains à mi-séance mardi, soutenues par l'espoir d'un compromis dans les négociations budgétaires aux Etats-Unis.

A Paris, le CAC 40 est pratiquement stable à 3.639,06 points (+0,03%) après être monté le matin jusqu'à 3.656 points, à trois points de son plus haut de l'année atteint le 13 décembre. Le Dax allemand a lui touché un nouveau sommet de 2012 à 7.656 points et conserve à 11h35 GMT un gain de 0,46% à 7.639,92 points. Le FTSE à Londres avance de 0,30% à 5.930,05 points, encore à distance de son plus haut de 5.989 points inscrit en mars.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,37% et le FTSEurofirst 300 prend 0,32%, s'approchant lui aussi de son plus haut de l'année.

Les banques et les produits de base tirent les indices européens à la hausse alors que Renault (-2,02%) est en tête des baisses du FTSEurofirst 300, subissant des prises de bénéfice après son bond de 2,45% lundi. Bernstein a en outre réduit sa recommandation sur le constructeur automobile à "performance en ligne" au lieu de "surperformance".

L'attention du marché continue de se porter sur Washington.

Le président Barack Obama a soumis lundi de nouvelles propositions à la majorité républicaine de la Chambre des Représentants, acceptant de porter de 250.000 à 400.000 dollars annuels le seuil de revenus pour les augmentations d'impôts et de réduire de 1.220 milliards les dépenses fédérales grâce à des coupes dans certaines prestations sociales. Les républicains, pour le moment, ne veulent pas entendre parler de hausses d'impôts pour les revenus inférieurs à un million de dollars par an.

Un accord permettrait d'éviter le "mur budgétaire" - l'entrée en vigueur simultanée, le 1er janvier, de 600 milliards de dollars de hausses d'impôts et de réductions de dépenses publiques - qui risquerait de faire retomber l'économie américaine en récession.

L'espoir d'un accord soutient aussi l'or et les cours du pétrole tout en faisant refluer les Treasuries et les Bunds sur le marché obligataire.

Sur le marché des changes, le yen reste fragile dans l'anticipation d'une politique monétaire plus accommodante de la Banque du Japon, sous pression depuis l'écrasante victoire électorale des conservateurs aux élections de dimanche. Appelé à devenir le Premier ministre, Shinzo Abe ne cache pas sa volonté de remplacer le gouverneur de la BoJ, Masaaki Shirakawa, par une personnalité plus souple lorsque son mandat arrivera à son terme en avril, et deux autres sièges du conseil de politique monétaire seront à renouveler en mars.   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes conservent de l&eacute;gers gains &agrave; mi-s&eacute;ance mardi, soutenues par l'espoir d'un compromis dans les n&eacute;gociations budg&eacute;taires aux Etats-Unis. A Paris, le CAC est pratiquement stable (+0,03%), le Dax allemand a lui touch&eacute; un nouveau sommet de 2012 &agrave; 7.656 points et conserve &agrave; 11h35 GMT un gain de 0,46%. Le FTSE &agrave; Londres avance de son c&ocirc;t&eacute; de 0,30%. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults</p>