Total et Saudi Aramco doublent les investissements de Jubail

mardi 18 décembre 2012 10h58
 

DUBAI/KHOBAR (Reuters) - La compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco a annoncé mardi un doublement de la capacité d'investissement de la raffinerie qu'elle détient avec le français Total à Jubail, la principale ville industrielle de la région.

Les deux actionnaires vont injecter des fonds directement dans la coentreprise Satorp (Saudi Aramco Total Refinery and Petrochemicals Company) pour porter ses investissements à 7,12 milliards de riyals (1,9 milliard de dollars ou 1,45 milliard d'euros), contre 3,56 milliards, budgétés au premier trimestre 2013, selon un avis publié sur le site internet de la Bourse saoudienne.

Aramco contrôle la coentreprise à hauteur de 62,5%, Total ayant le solde. L'injection de capital se fera au prorata de ces participations, a précisé la compagnie nationale saoudienne.

La raffinerie, en cours d'achèvement, représente un projet de 12,8 milliards de dollars. En 2010, la coentreprise avait levé 8,5 milliards de dollars, à quoi s'est ajoutée en 2011 une émission d'obligations islamiques pour un montant de 3,75 milliards de riyals.

D'une capacité de 400.000 barils par jour (bpj), la raffinerie de Jubail sera pleinement opérationnelle au troisième trimestre 2013. Elle permettra notamment de traiter le pétrole brut extrait du gisement géant de Manifa (900.000 bpj) exploité par Aramco.

Il est prévu que le site de Jubail produise 190.000 bpj de diesel, 90.000 bpj d'essence et 50.000 bpj de kérosène ainsi que des produits pétrochimiques.

Mirna Sleiman et Reem Shamseddine, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>La compagnie p&eacute;troli&egrave;re saoudienne Saudi Aramco a annonc&eacute; mardi un doublement de la capacit&eacute; d'investissement de la raffinerie qu'elle d&eacute;tient avec le fran&ccedil;ais Total &agrave; Jubail, la principale ville industrielle de la r&eacute;gion. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>