Les USA avancent vers un accord sur le "mur budgétaire"

mardi 18 décembre 2012 07h30
 

par Richard Cowan et Mark Felsenthal

WASHINGTON (Reuters) - Les positions sur les moyens d'éviter le "mur budgétaire" se sont rapprochées lundi aux Etats-Unis, Barack Obama ayant soumis de nouvelles propositions marquant une évolution significative de sa part au sujet des impôts sur les revenus les plus élevés.

Selon une source proche des négociations, le président démocrate propose désormais aux républicains de prolonger les exonérations d'impôts pour tous les contribuables, excepté ceux dont le revenu annuel est égal ou supérieur à 400.000 dollars.

Barack Obama était jusqu'à présent inflexible sur un seuil de 250.000 dollars. Il reste toutefois bien loin de la position des républicains, qui rejettent toute hausse d'impôts pour les revenus inférieurs à un million de dollars.

Le président a aussi fait un pas en direction des républicains en abaissant la part qu'il souhaite accorder à la hausse des revenus fédéraux dans le plan à 10 ans de réduction du déficit budgétaire. Il propose désormais 1.200 milliards de dollars de recettes supplémentaires contre 1.400 milliards précédemment.

John Boehner, président de la Chambre des représentants et principal négociateur républicain, avance pour sa part le chiffre de 1.000 milliards de dollars.

Sur le volet dépenses, Barack Obama est prêt à accepter 1.220 milliards de dollars d'économies par le biais notamment d'une modification du mode de calcul de certaines prestations sociales revalorisées en fonction du taux d'inflation.

Un porte-parole de John Boehner a qualifié ces propositions de "pas dans la bonne direction", tout en insistant sur les divergences persistantes en matière de réduction des dépenses.

"Nous espérons poursuivre les discussions avec le président afin de parvenir à un accord véritablement équilibré et qui s'attaque à notre problème de dépenses", a dit ce porte-parole, Brendan Buck.   Suite...

 
<p>Barack Obama propose d'augmenter les recettes fiscales de l'Etat f&eacute;d&eacute;ral am&eacute;ricain &agrave; hauteur de 1.200 milliards de dollars, notamment par le biais d'une hausse de l'imp&ocirc;t sur les revenus sup&eacute;rieurs &agrave; 400.000 dollars annuels, afin d'&eacute;viter le "mur budg&eacute;taire" aux Etats-Unis, a-t-on appris lundi de source proche des n&eacute;gociations. /Photo prise le 10 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Jason Reed</p>