Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

lundi 17 décembre 2012 18h34
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a fini en baisse de 0,14% à 3.638,10 points dans un volume d'affaires peu étoffé (moins de 2,0 milliards d'euros sur NYSE Euronext), les marchés européens ayant été pénalisés par la hausse de l'euro contre le yen après la victoire du parti libéral démocrate au Japon.

* Les VALEURS TÉLÉCOMS (-1,07%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage de l'opérateur néerlandais KPN, en chute de 15,0% après avoir annoncé qu'il ne verserait pas de dividende final au titre de 2012 et que celui de 2013 serait très inférieur aux attentes.

VIVENDI a perdu 0,92% à 16,77 euros, FRANCE TÉLÉCOM 0,73% à 8,438 euros et ILIAD 1,15% à 133,1.

* Plusieurs CYCLIQUES ont en revanche progressé, dopées par la pression qu'entend exercer le nouveau Premier ministre japonais sur la Banque du Japon pour qu'elle dope la croissance de l'archipel.

BOUYGUES n'a pas été affecté par sa composante télécoms et a gagné 3,85% à 22,115 euros. RENAULT a pris 2,45% à 41,8 euros et PSA PEUGEOT CITROËN, plus forte hausse du SBF 120, 6,44% à 5,602 euros. ARCELORMITTAL a progressé de 1,45% à 12,945 euros.

* ALCATEL-LUCENT (+5,81% à 0,966 euro) a signé la plus forte hausse du CAC 40, porté par l'accord conclu avec Credit Suisse et Goldman Sachs qui lui assure une ligne de crédit de 1,615 milliard d'euros garantie notamment sur ses brevets. Natixis est passé à l'achat sur Alcatel avec un objectif de cours porté de 0,8 euro à 1,5 euro.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a avancé de 2,02% à 9,08 euros. Le groupe de services aux collectivités a confirmé la nomination de Marion Guillou comme administrateur indépendant en remplacement d'Henri Proglio, PDG d'EDF (inchangé à 13,815 euros).

* DANONE (-1,75% à 49,225 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et sa deuxième séance consécutive de repli, ce qui creuse sa perte cumulée à 2,99%. Le titre conserve un gain de plus de 7% depuis la fin octobre.

* GEMALTO a chuté de 4,09% à 69,62 euros. La valeur - qui doit faire son entrée au CAC 40 lundi prochain - affiche un repli de plus de 5% depuis que l'Autorité de régulation néerlandaise a fait savoir jeudi que le directeur général Olivier Piou avait cédé 45% de sa participation dans le capital du groupe.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>