L'UE et Singapour concluent un accord de libre-échange

dimanche 16 décembre 2012 16h25
 

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne et Singapour ont conclu dimanche un accord de libre-échange qui pourrait entre autres permettre une ouverture accrue du marché singapourien des services financiers et faciliter les exportations automobiles européennes.

"Nous avons achevé les négociations et je suis très satisfait du résultat", a déclaré à Reuters au téléphone depuis Singapour le commissaire européen au Commerce, Karel de Gucht.

Pour entrer en vigueur, l'accord doit être validé par la Commission européenne, les Etats membres et le Parlement européen.

Si plusieurs pays ont, dans le passé, rejeté certains accords commerciaux pour des raisons politiques, une telle issue est peu probable avec Singapour.

"Je ne m'attends pas à beaucoup de difficultés", a dit Karel de Gucht, qui table sur une validation définitive de l'accord d'ici la fin 2013.

Singapour ne compte que cinq millions d'habitants mais affiche l'une des richesses par habitant les plus élevées d'Asie et peut jouer le rôle de tête de pont pour accéder aux 600 millions d'habitants que regroupent les 10 Etats membres de l'Association des pays du sud-est asiatique (Asean).

L'Union européenne est le deuxième partenaire commercial de Singapour, derrière la Malaisie voisine, avec des échange bilatéraux de biens de 46 milliards d'euros en 2011. Ces échanges se soldent pour l'UE par un excédent de huit milliards.

Les tarifs douaniers de Singapour sont déjà relativement bas mais l'accord pourrait permettre la suppression de barrières douanières non-tarifaires, comme les tests sur les automobiles européennes importées, Singapour ne reconnaissant pas pour l'instant les normes européennes.

Les Européens peuvent aussi espérer une ouverture accrue des marchés bancaire et financier de Singapour, ainsi qu'un accès facilité aux marchés publics du pays.

Sebastian Moffett, Marc Angrand pour le service français

 
<p>Drapeau de Singapour. L'Union europ&eacute;enne et Singapour ont conclu dimanche un accord de libre-&eacute;change qui pourrait entre autres permettre une ouverture accrue du march&eacute; singapourien des services financiers et faciliter les exportations automobiles europ&eacute;ennes. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash</p>