Le Monsieur low cost de Renault va encore frapper

dimanche 16 décembre 2012 12h49
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Son parcours chez Renault est aussi atypique que les projets qu'on lui confie. Après avoir gagné le pari de la Logan, Gérard Detourbet, le Monsieur low cost du constructeur, relève celui d'une voiture deux fois moins chère, conçue et produite en Inde.

A 66 ans, ce titulaire d'un doctorat de troisième cycle en mathématiques, inconnu du grand public, est l'artisan de la réussite de Renault dans les véhicules à bas coûts, où le groupe réalise ses plus fortes marges et environ un tiers de ses ventes.

Il a quitté début 2012 Boulogne-Billancourt pour prendre ses quartiers à Chennai (Madras), dans le sud de l'Inde, où il travaille avec Nissan à la mise au point d'un petit véhicule à moins de 5.000 euros.

"Gérard est un homme plein de créativité, c'est une innovation toutes les minutes", confie Arnaud Deboeuf, qui lui a succédé à la tête du programme Logan. "Historiquement, ce n'est pas un ingénieur typique de l'automobile. Il a un très bon niveau en mathématiques, c'était en 1968 l'un des plus jeunes maîtres de conférence."

Signe du destin ? Celui qui a fait toute sa carrière dans l'automobile a soutenu en 1971 une thèse de maths sur les "Espaces à fermetures". Il entre ensuite chez Renault par l'informatique, dirige le projet tôlerie sur la Renault 25 en 1980, puis rejoint la mécanique dont il devient directeur en 1997.

Au début des années 2000, le PDG de l'époque, Louis Schweitzer, inspiré par un voyage en Russie, lui confie la tâche de concevoir un véhicule à bas coût, nom de code X90, qui deviendra la Logan.

Avec Logan, Gérard Detourbet n'a pas seulement inventé une voiture, il a créé tout un système de conception et de production inédit, désormais revendiqué par Renault comme l'une de ses plus grandes innovations depuis le monospace : retour aux fonctionnalités essentielles du véhicule, réutilisation maximale de composants amortis, dialogue impitoyable sur les coûts avec les fournisseurs.

Une feuille de route qu'il tente aujourd'hui de transposer au projet indien.   Suite...

 
<p>G&eacute;rard Detourbet, le Monsieur low cost de Renault, &agrave; Chennai dans le sud de l'Inde. A 66 ans, cet inconnu du grand public est l'artisan de la r&eacute;ussite de Renault dans les v&eacute;hicules &agrave; bas co&ucirc;ts, o&ugrave; le groupe r&eacute;alise ses plus fortes marges et environ un tiers de ses ventes. Il a quitt&eacute; d&eacute;but 2012 Boulogne-Billancourt pour prendre ses quartiers &agrave; Chennai, o&ugrave; il travaille avec Nissan &agrave; la mise au point d'un petit v&eacute;hicule &agrave; moins de 5.000 euros. /Photo prise le 15 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Babu</p>