UBS devrait payer 1,6 milliard de dollars dans l'affaire du Libor

samedi 15 décembre 2012 18h53
 

ZURICH (Reuters) - La banque suisse UBS pourrait payer une amende de 1,5 milliard de francs suisses (environ 1,63 milliard de dollars) pour mettre fin aux poursuites engagées à son encontre dans le cadre de l'enquête sur la manipulation du Libor, affirme samedi le quotidien suisse Tages-Anzeiger.

Le journal, qui cite des sources anonymes, précise que la banque admettrait que 36 traders ont manipulé le Libor sur le yen entre 2005 et 2010 et que des malversations ont eu lieu au sein de sa filiale japonaise.

Un porte-parole d'UBS s'est refusé à tout commentaire.

Une source proche du dossier a déclaré jeudi à Reuters qu'UBS risquait de devoir payer une amende d'environ un milliard de dollars.

En juin, Barclays, la seule banque effectivement sanctionnée à ce jour dans ce dossier, a versé aux autorités américaines et britanniques une amende de 453 millions de dollars pour manipulation du taux d'intérêt interbancaire offert à Londres (Libor).

Les soupçons de manipulation du Libor font l'objet d'une enquête internationale plus large depuis l'année dernière, impliquant plus d'une dizaine de banques.

Le Libor sert de référence pour la fixation des prix et des taux d'intérêt de centaines de milliards de dollars de produits financiers dans le monde. Les autorités de régulation cherchent à déterminer si la dizaine de banques soupçonnées ont manipulé volontairement le mécanisme de fixation de ces taux pour accroître leurs profits, dès 2005 et jusqu'en 2010.

Si elle est confirmée, la très lourde amende qui menace UBS constituerait un nouveau coup dur pour la banque helvétique, déjà ébranlée par les pertes de 2,3 milliards de dollars subies par l'un de ses traders en poste à Londres, Kweku Adoboli, par des changements au sein de son équipe dirigeante et par l'annonce de plusieurs milliers de suppressions de postes.

Emma Thomasson avec Huw Jones à Londres; Benoît Van Overstraeten et Henri-Pierre André pour le service français

 
<p>La banque suisse UBS pourrait payer une amende de 1,5 milliard de francs suisses (environ 1,63 milliard de dollars) pour mettre fin aux poursuites engag&eacute;es &agrave; son encontre dans le cadre de l'enqu&ecirc;te sur la manipulation du Libor, selon le quotidien suisse Tages-Anzeiger. /Photo prise le 4 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>