December 14, 2012 / 6:58 PM / 5 years ago

Fiat pourrait céder des actifs pour racheter Chrysler

2 MINUTES DE LECTURE

<p>Sergio Marchionne, administrateur d&eacute;l&eacute;gu&eacute; de Fiat et de Chrysler. Chairman and CEO Sergio Marchionne addresses the audience during a news conference. Fiat pourrait c&eacute;der sa filiale de composants Magneti Marelli afin d'obtenir des liquidit&eacute;s suppl&eacute;mentaires pour financer le renforcement du constructeur italien dans le capital de sa filiale am&eacute;ricaine Chrysler. /Photo prise le 15 novembre 2012/Rebecca Cook</p>

NEW YORK (Reuters) - Fiat pourrait céder sa filiale de composants Magneti Marelli afin d'obtenir des liquidités supplémentaires pour financer le renforcement du constructeur italien dans le capital de sa filiale américaine Chrysler, a annoncé vendredi Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat et de Chrysler.

Lors d'une conférence de presse, il a expliqué que Fiat n'avait pas besoin de solliciter les marchés boursiers ou obligataires pour lever des liquidités.

Le groupe réagissait ainsi à des informations du quotidien Il Messaggero, disant qu'il était en pourparlers avec plusieurs banques en vue d'une possible augmentation de capital.

Fiat pourrait lever des fonds supplémentaires si besoin en cédant des actifs, a expliqué Sergio Marchionne, citant notamment sa filiale Magneti Marelli, qui a dégagé l'année dernière un chiffre d'affaires de 5,8 milliards d'euros et emploie environ 35.000 personnes dans le monde.

Dans le contexte économique actuel, "il est crucial d'avoir des liquidités disponibles. Mieux vaut donc prévenir que guérir", a déclaré l'administrateur délégué.

Fiat possède actuellement 58,5% du troisième constructeur automobile américain.

Selon une estimation réalisée en novembre par UBS, Chrysler vaut entre neuf et 13,4 milliards de dollars, ce qui valorise entre 4,1 et 5,5 milliards de dollars le coût de la participation que Fiat souhaiterait acquérir auprès de Veba, un fonds contrôlé par des syndicats de salariés de Chrysler.

Paul Ingrassia, Catherine Monin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below