Les Bourses européennes hésitent à la mi-séance

vendredi 14 décembre 2012 13h10
 

(Reuters) - Les Bourses européennes hésitent à la mi-séance, la publication d'indicateurs contrastés pesant sur la tendance, avec les espoirs d'une reprise rapide en zone euro qui s'amenuisent. Ces chiffres ont ramené l'euro sous 1,31 dollar.

Les indices des directeurs d'achats PMI ont fait apparaître une onzième contraction mensuelle consécutive de l'activité dans les services. Si l'indice montre une amélioration par rapport à novembre, il a commencé le trimestre à un niveau sans précédent en plus de trois ans, époque lors de laquelle la zone euro sortait de sa précédente récession.

A Paris, le CAC 40 avance de 0,02%, le Dax +0,28% et le Footsie perd 0,03%. L'EuroSTOXX 50 prend 0,04%. Les futures sur Wall Street laissent quant à eux présager une ouverture en petite hausse à Wall Street.

Alcatel-Lucent (+10,9%), plus forte progression du CAC 40 et SBF 120) a annoncé avoir obtenu 1,615 milliard d'euros de crédit auprès de Credit Suisse et Goldman Sachs, garanti notamment sur ses brevets, ce qui donnera du temps à l'équipementier télécoms pour mener à bien sa restructuration.

Les services aux collectivités subissent les craintes sur leur dépendance au secteur public du fait de l'austérité budgétaire. Veolia environnement lâche 0,97%, GDF Suez 0,56%, EDF 0,29% et, hors CAC, Suez Environnement 1,39%. L'indice Stoxx du secteur européen recule de 0,29%.

L'action AkzoNobel bondit de 5,43%, affichant l'une des plus fortes hausses de l'indice FTSEurofirst 300 après l'annonce de la vente d'un actif nord-américain.

Fitch Ratings a maintenu la note "AAA" attachée à la dette souveraine de la France, tout en prévenant que le niveau attendu d'endettement du pays en 2014 se situe à la limite compatible avec cette évaluation, la plus élevée dans l'échelle. La perspective liée à cette note reste négative. Sur le front obligataire, les Bunds sont stables, avec des rendements en très légère hausse.

Les cours du brut restent en hausse, des indicateurs encourageants en provenance de Chine favorisant les anticipations de hausse de la demande.

Nicolas Delame pour le service français

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes h&eacute;sitent &agrave; la mi-s&eacute;ance, la publication d'indicateurs contrast&eacute;s pesant sur la tendance, avec les espoirs d'une reprise rapide en zone euro qui s'amenuisent. A Paris, le CAC 40 avan&ccedil;ait de 0,02% vers 13h. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults</p>