Wall Street finit dans le rouge face à l'incertitude budgétaire

jeudi 13 décembre 2012 22h32
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé dans le rouge jeudi après six séances consécutives de hausse, l'incertitude politique sur le budget et la fiscalité l'ayant emporté sur des indicateurs économiques encourageants pour l'évolution de la reprise.

Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a de nouveau accusé Barack Obama de conduire l'économie sur la voie du "mur budgétaire" (fiscal cliff en anglais), cette conjonction de hausses d'impôts et de coupes dans les dépenses qui pourrait menacer la croissance des Etats-Unis si aucun compromis politique n'était trouvé.

Le repli du marché s'est toutefois réduit après l'annonce d'une nouvelle rencontre entre les deux hommes ce jeudi à la Maison blanche.

"Aujourd'hui, on a eu le sentiment que les deux bords restaient éloignés l'un de l'autre", explique Gordon Charlop, directeur général de Rosenblatt Securities à New York. "Je crois qu'il est impératif qu'ils trouvent un moyen de coopérer sur certains points et s'ils y parviennent, je pense qu'on aura droit à un rally pour Noël."

L'indice Dow Jones a terminé sur une baisse de 74,73 points, soit 0,56%, à 13.170,72. L'indice large Standard & Poor's 500, principale référence des gérants, a cédé 9,03 points (-0,63%) à 1.419,45 et le Nasdaq Composite a perdu 21,65 points (-0,72%) à 2.992,16.

BEST BUY EN VEDETTE, APPLE POURSUIT SON REPLI

Le S&P 500 avait auparavant enchaîné six clôtures positives d'affilée pour atteindre mercredi son plus haut niveau depuis le 22 octobre.

Les valeurs de l'énergie ont figuré par les plus touchées par les prises de bénéfice: le S&P du secteur a abandonné 0,89%.

Les indicateurs économiques du jour ont toutefois limité le repli: les inscriptions au chômage ont fortement diminué la semaine dernière, revenant à 343.000, tout près de leur plus bas niveau depuis quatre ans. Et parallèlement, les ventes au détail, qui avaient diminué en octobre, ont rebondi en novembre, progressant de 0,3%.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>