Vincent Bolloré entre au conseil de surveillance de Vivendi

jeudi 13 décembre 2012 16h50
 

PARIS (Reuters) - L'entrepreneur Vincent Bolloré, dirigeant du groupe éponyme, a fait jeudi son entrée au conseil de surveillance de Vivendi dont il est devenu récemment l'un des premiers actionnaires.

L'arrivée de l'industriel milliardaire intervient alors que les grandes manoeuvres sont en cours au sein du conglomérat, qui a engagé depuis plusieurs mois une revue stratégique susceptible de déboucher sur des cessions d'actifs.

La venue programmée du dirigeant du groupe Bolloré au conseil de Vivendi a alimenté les spéculations sur la reconfiguration du groupe de télécoms et de divertissement, l'homme d'affaires s'étant illustré dans le passé par des coups en Bourse.

"Le conseil de surveillance de Vivendi, réuni ce jour, a coopté Vincent Bolloré, président-directeur général du groupe Bolloré, en qualité de membre du conseil de surveillance", déclare Vivendi dans un communiqué.

Sa désignation devra encore être ratifiée lors de la prochaine assemblée générale, précise le conglomérat.

Le groupe Bolloré avait annoncé mi-octobre avoir franchi le seuil de 5% du capital de Vivendi, ce qui en fait le deuxième actionnaire du groupe derrière Amundi Asset Management, selon les dernières données Thomson Reuters.

A cette occasion, Vivendi avait publié un communiqué affirmant que son conseil de surveillance se réjouissait de la présence de l'entrepreneur au capital du groupe et proposant que Vincent Bolloré rejoigne ses rangs.

Lors de la dernière assemblée générale de Vivendi, au printemps, le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou avait déjà déclaré que l'industriel serait le bienvenu au conseil du conglomérat où la réflexion sur le périmètre d'activités se poursuit.

Vivendi réfléchit notamment à l'opportunité de céder ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom et à se séparer de sa filiale télécoms GVT au Brésil, tandis que les spéculations sont nombreuses sur l'avenir de sa filiale française SFR.   Suite...

 
<p>L'entrepreneur Vincent Bollor&eacute;, dirigeant du groupe &eacute;ponyme, a fait jeudi son entr&eacute;e au conseil de surveillance de Vivendi dont il est devenu r&eacute;cemment l'un des premiers actionnaires. De grandes manoeuvres sont en cours au sein du conglom&eacute;rat, qui a engag&eacute; depuis plusieurs mois une revue strat&eacute;gique susceptible de d&eacute;boucher sur des cessions d'actifs. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>