Paule Ka veut doubler de taille en quatre ans

jeudi 13 décembre 2012 13h00
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Paule Ka, la marque française de prêt-à-porter haut de gamme, entend doubler ses ventes en l'espace de quatre ans grâce à l'accélération de son expansion en Chine, aux Etats-Unis et en Russie.

Rachetée il y a 18 mois par le fonds Change Capital Partners créé par Luc Vandevelde, ancien PDG de Carrefour, la griffe est connue pour ses robes à l'allure chic et sobre, souvent empreintes d'un esprit des années 1960.

Elle réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros, principalement en Europe, et ambitionne d'atteindre les 100 millions d'ici à 2016, a déclaré à Reuters son directeur général Antoine Bing.

Sa marge d'Ebitda oscille autour de 15%.

Malgré la crise qui frappe l'Europe, la marque assure bien résister grâce à son positionnement intermédiaire, entre le luxe et le prêt-à-porter moyenne gamme.

"En nous positionnant sur le luxe abordable, nous touchons les clientes du haut de gamme qui viennent chercher un vêtement pour une occasion particulière, et celles du luxe qui trouvent chez nous, à des prix nettement moins chers, des produits créatifs de qualité", a expliqué Antoine Bing.

Le best-seller de la marque reste la robe, souvent bi-matière (40% des ventes), dont les prix oscillent entre 400 et 600 euros. Le tailleur-jupe manches trois-quarts (800 euros) compte aussi parmi les classiques du vestiaire de la maison.

Les vêtements sont fabriqués en Europe de l'Est, hormis la maille qui vient de Chine.   Suite...