Renault sort définitivement de Volvo pour 1,47 milliard d'euros

jeudi 13 décembre 2012 14h24
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault a cédé le solde de sa participation dans Volvo pour 1,47 milliard d'euros, épilogue de son mariage raté avec le groupe suédois il y a près de vingt ans.

Le français a annoncé jeudi avoir placé auprès d'investisseurs institutionnels la totalité des actions A qu'il détenait encore dans le constructeur de poids lourds, soit 138.604.945 actions représentant approximativement 6,5% du capital et 17,2% des droits de vote.

Le prix du placement, 92,25 couronnes par action, s'établit dans le milieu de la fourchette de 91,25 à 93,25 couronnes dont une source proche du dossier faisait état à Reuters mercredi soir.

L'annonce de cette opération, dont le produit ira à la poursuite du désendettement du groupe et à ses investissements en France et à l'international, fait gagner 1,67% à 40,29 euros à l'action Renault à 14h10, après un plus haut à 41,15 en matinée, tandis que l'indice CAC 40 cède 0,18% et que l'indice des valeurs automobiles européennes perd 0,3%.

"Renault a justifié le placement par la nécessité de renforcer ses finances et de financer de nouveaux investissements", écrit la Société générale. "La cession n'étant pas justifiée comme une mesure d'urgence (...) elle devrait être bien accueillie."

"Bien que le moment choisi constitue une surprise, la transaction en elle-même n'en constitue pas une étant donné que la participation n'était plus stratégique", commente de son côté Citigroup dans une note. "A 96 couronnes, l'action Volvo se situe toujours près de ses plus hauts de l'année, il est donc tout à fait logique de vendre maintenant."

Le prix annoncé représente une décote de 4% environ sur le cours de clôture de l'action Volvo mercredi (95,90 couronnes). Le titre, qui perd 3,75% à 92,35 couronnes à 14h10, avait repris 30% environ mercredi par rapport à ses plus bas de juin.

LE SOUVENIR DE 1993   Suite...

 
<p>Renault a c&eacute;d&eacute; le solde de ses actions dans le constructeur su&eacute;dois de poids lourds Volvo &agrave; un prix unitaire de 92,25 couronnes su&eacute;doises, lui permettant de lever en tout 1,47 milliard d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Mihai Barbu</p>