Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mercredi 12 décembre 2012 13h17
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 est peu changé (-0,14% à 3.641,16 points vers 12h45) mais reste sur ses plus hauts depuis fin juillet 2011, porté par des anticipations d'un accord politique aux Etats-Unis qui leur éviterait le "fiscal cliff" et d'une reconduction du programme d'achats d'obligations par la Fed à l'issue de son comité de politique monétaire (FOMC) ce soir.

* PSA PEUGEOT CITROËN (+7,02%) est en tête des hausses du SBF 120, des traders attribuant cette forte progression à des informations selon lesquelles l'hypothèse d'une entrée de l'Algérie dans le capital pourrait être évoquée lors de la visite d'Etat de François Hollande dans ce pays la semaine prochaine.

Le groupe a par ailleurs annoncé mardi soir aux syndicats qu'il comptait supprimer en France environ 1.500 emplois supplémentaires d'ici 2014, qui s'ajouteront au plan social que les syndicats ont refusé d'entériner lors du comité central d'entreprise (CCE) qui s'est tenu ce jour.

* CAPGEMINI (+1,6%) est en tête des hausses du CAC 40 et surperforme le secteur des technologiques (-0,26%), poursuivant sur sa lancée de la mi-novembre (+8,44% depuis le 16/11).

* Hors CAC, d'autres technologiques surperforment l'indice européen du secteur. SOITEC gagne 5,47%, INGENIGO 3,3% et ALTRAN 2,55%.

* EDF, qui se traite ex-dividende (1,15 euro), est en tête des hausses du CAC 40 et gagne 1,53%.

* VEOLIA (-1,71%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 sur des prises de bénéfice après une remontée de plus de 23% depuis le 16 novembre. LVMH (-1,18%) subit le même sort.

* ACCOR perd 0,94% après avoir annoncé mardi soir qu'une décision du Conseil d'Etat défavorable, liée au dossier ancien du "précompte", aurait un impact estimé à 185 millions d'euros sur la dette du groupe à fin 2012.

* L'ORÉAL (-1,17%) subit aussi des prises de bénéfice. Le groupe annoncé mardi l'ouverture, au Mexique, de sa plus grande usine de produits de coloration capillaire au monde.

* RÉMY COINTREAU (-2,14%) accuse une des plus fortes baisses du SBF 120 après un gain de près de 9% depuis le 16 novembre, date du début du dernier rally boursier.

Raoul Sachs, édité par Cyril Altmeyer

 
<p>La Bourse de Paris &eacute;tait peu chang&eacute;e &agrave; la mi-s&eacute;ance. Vers 12h45, le CAC 40 c&eacute;dait 0,14% &agrave; 3.641,16 points, restant sous ses plus hauts depuis fin juillet 2011, port&eacute; par des anticipations d'un accord politique aux Etats-Unis qui leur &eacute;viterait le "fiscal cliff" et d'une reconduction du programme d'achats d'obligations par la Fed ce soir. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>