Le Trésor US va céder ses dernières actions d'AIG

mardi 11 décembre 2012 14h44
 

(Reuters) - Le Trésor américain va céder le reste de la participation qu'il détient dans AIG, faisant ainsi définitivement sortir l'Etat fédéral du capital du groupe d'assurance, quatre ans après un plan de sauvetage de 182 milliards de dollars.

Dans un communiqué, le Trésor a annoncé que l'Etat fédéral allait vendre 234,2 millions d'actions ordinaires AIG, pour une valeur totale de 7,61 milliards de dollars.

Ces titres seront vendus au prix unitaire de 32,50 dollars, à une décote de 2,6% sur le cours de clôture de lundi.

La cession des dernières actions AIG détenues par le Trésor va permettre de clore le chapitre de l'un des plans de sauvetage les plus controversés depuis le début de la crise financière.

L'assureur, alors en grande difficulté, avait bénéficié de l'aide de l'Etat en septembre 2008, peu après le dépôt de bilan de la banque Lehman Brothers.

Ce sauvetage avait été marqué par plusieurs scandales. La découverte de 165 millions de dollars de primes accordées à des employés de la division dérivés du groupe, accusée d'être à l'origine des difficultés d'AIG, avait ainsi soulevé l'indignation d'une partie de la classe politique américaine.

L'assureur avait par ailleurs fait transiter 90 milliards de dollars, soit plus de la moitié des fonds alloués par Washington, vers diverse banques européennes et américaines, comme Goldman Sachs, Deutsche Bank ou encore Barclays.

Scénario longtemps jugé hautement improbable, AIG a non seulement été finalement en mesure de rembourser l'Etat américain dans sa totalité, mais a également permis au Trésor de dégager un bénéfice via cette opération de renflouement.

AIG a précisé mardi qu'avec la vente annoncée des dernières actions, cette opération aura finalement rapporté 22,7 milliards de dollars de plus-value au contribuable américain, dont 5,0 milliards pour le Trésor et 17,7 milliards pour la Réserve fédérale.   Suite...

 
<p>Le Tr&eacute;sor am&eacute;ricain va c&eacute;der le reste de la participation qu'il d&eacute;tient dans AIG, faisant ainsi d&eacute;finitivement sortir l'Etat f&eacute;d&eacute;ral du capital du groupe d'assurance, quatre ans apr&egrave;s un plan de sauvetage de 182 milliards de dollars. Avec la vente annonc&eacute;e des derni&egrave;res actions, cette op&eacute;ration aura finalement rapport&eacute; 22,7 milliards de dollars de plus-value au contribuable am&eacute;ricain. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer</p>