Le débat sur le "mur budgétaire" US monte en cadence

mardi 11 décembre 2012 18h51
 

par Richard Cowan

WASHINGTON (Reuters) - Les négociations se poursuivent entre la Maison blanche et les services du président républicain de la Chambre des représentants à propos du "mur budgétaire" sans qu'aucun des deux camps n'affiche, du moins publiquement, sa volonté de céder du terrain.

Mais des signes se font jour au Congrès qui permettent de croire à un compromis.

Dans le scénario le plus discuté, le président Barack Obama et les démocrates obtiendraient le relèvement de la fiscalité qu'ils réclament sur les tranches supérieures de revenus en échange de concessions significatives de leur part sur les moyens de réduire le coût de Medicare, le programme fédéral de santé pour les personnes âgées.

Démocrates et républicains s'attelleraient ensuite, dans le courant de l'année 2013, à une réforme globale du code des impôts visant à améliorer les recettes fiscales du gouvernement. L'idée générale serait de supprimer des niches et des exonérations fiscales.

La situation devient de plus en plus urgente. Une solution doit être trouvée avant le 31 décembre pour éviter la coïncidence en début d'année prochaine entre la fin des exonérations fiscales décidées sous George Bush et prolongées en 2010 et la mise en oeuvre de coupes automatiques dans les dépenses publiques prévues par un accord de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette.

"Il n'y pas d'accord ni quoi que ce soit de ce genre", a dit lundi soir un assistant parlementaire de la majorité républicaine à la Chambre des représentants.

Et comme l'ont montré en 2011 les discussions entre Barack Obama et John Boehner, président républicain de la Chambre des représentants, sur la réduction du déficit, dans ce genre de débats les négociations peuvent sembler prometteuses un jour et s'écrouler le lendemain.

Républicains et démocrates ne sont pas près de "boucler quoi que ce soit", a mis en garde Kevin McCarthy, élu de Californie et chef du groupe républicain à la Chambre des représentants. "Rien n'a été adopté. (Barack Obama et John Boehner) commencent seulement à discuter", a-t-il ajouté sur Fox News.   Suite...

 
<p>Barack Obama et le pr&eacute;sident de la Chambre des repr&eacute;sentants John Boehner. Les n&eacute;gociations se poursuivent entre la Maison blanche et les services du leader r&eacute;publicain de la Chambre des repr&eacute;sentants &agrave; propos du "mur budg&eacute;taire" sans qu'aucun des deux camps n'affiche, du moins publiquement, sa volont&eacute; de c&eacute;der du terrain. Mais des signes se font jour au Congr&egrave;s qui permettent de croire &agrave; un compromis. /Photo prise le 16 novembre 2012/REUTERS/Larry Downing</p>