Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mardi 11 décembre 2012 13h23
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris où le CAC 40 progresse de 0,56% à 3.632,41 points à la mi-séance, après avoir atteint un nouveau plus haut de l'année à 3.636,73, retrouvant ainsi ses niveaux de l'été 2011. Les Bourses européennes sont portées par le rebond inattendu du moral des milieux financiers allemands en décembre avant la réunion du FOMC de la Réserve fédérale américaine.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+4,21%) signe la plus forte hausse du CAC 40 et SUEZ ENVIRONNEMENT (+7,39%) la plus forte hausse du SBF 120, l'indice Stoxx des services aux collectivités étant en tête des meilleures performances sectorielles en Europe (+1,04%). Plusieurs analystes évoquent des rachats de positions vendeuses sur Suez après des déclarations du PDG de GDF Suez confirmant son maintien dans le capital de sa filiale. Exane BNP Paribas est passé à "surperformance" sur Suez.

* BOUYGUES gagne 2,24% et SAINT-GOBAIN 1,88%, le secteur de la construction (+0,91%) signant la deuxième plus forte hausse sectorielle en Europe. Le titre repasse au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours. Depuis le 16 novembre, la valeur a pris plus de 18%.

* ORPEA (-5,05% à 31,205 euros) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans un volume représentant 4 fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois. Graphiquement, le titre est passé sous sa moyenne mobile à 50 jours de 32 euros, qui était une zone de support.

* KORIAN, son concurrent dans le secteur de la dépendance des personnes et des maisons de retraite, fait un bond de 5,46% après avoir lancé une OPA de plus de 100 millions d'euros sur l'allemand Curanum. Oddo est à l'achat sur Korian.

* PSA gagne 1,16%. Le groupe espère conclure rapidement les négociations sur son plan social malgré l'avis négatif qu'une majorité des syndicats s'apprêtent à rendre sur cette restructuration.

Raoul Sachs, Blandine Hénault, édité par Gilles Guillaume

 
<p>PSA, qui esp&egrave;re conclure rapidement les n&eacute;gociations sur son plan social malgr&eacute; l'avis n&eacute;gatif qu'une majorit&eacute; des syndicats s'appr&ecirc;tent &agrave; rendre sur cette restructuration, gagne 1,16% mardi &agrave; la mi-s&eacute;ance. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler</p>