Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

lundi 10 décembre 2012 12h31
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 est repassé sous la barre des 3.600 points et recule de 0,75% à 3.578,62 points vers 12h00.

Les marchés européens sont pénalisés par les annonces de la démission du chef de l'exécutif italien Mario Monti et de la candidature de Silvio Berlusconi, qui plongent à nouveau l'Italie dans l'incertitude politique.

* Premières victimes de ce nouvel épisode politique italien, les FINANCIÈRES pèsent lourdement sur le marché, les indices STOXX des banques (-1,87%) et des assurances (-1,25%) accusant les deux plus fortes baisses sectorielles en Europe. BNP PARIBAS (-3,11%), SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-3,43%) et AXA (-2,17%) sont dans l'ordre les trois plus gros contributeurs à la baisse du CAC 40 et, avec CRÉDIT AGRICOLE (-3,39%), les quatre plus fortes pertes de l'indice.

* SOLVAY perd 1,64%. HSBC a abaissé son conseil de surpondérer à neutre, estimant que le titre a bien performé et atteint un niveau qui offre un potentiel de progression limité.

* STMICROELECTRONICS (+1,8%) signe la plus forte hausse du CAC 40 et du SBF 120 après que le numéro un européen des semi-conducteurs a annoncé son retrait prochain d'un de ses principaux foyers de pertes, la coentreprise ST-Ericsson, dans le cadre d'un nouveau plan stratégique qui doit lui permettre d'atteindre une marge d'exploitation d'au moins 10%.

* Les TECHNOLOGIQUES sont bien orientées. CAP GEMINI est en deuxième position dans le CAC 40 mais loin derrière STM avec une progression de 0,78%. Futur entrant dans l'indice phare parisien, après la clôture de la séance du 21 décembre, GEMALTO prend 1,53%.

* SAINT-GOBAIN (-1,25%) subit des prises de bénéfice après avoir gagné près de 15% depuis le 16 novembre. Le groupe a annoncé vendredi soir la signature d'une ligne de crédit renouvelable d'un montant de 1,5 milliard d'euros à échéance décembre 2017 auprès de 28 banques.

* CLUB MÉDITERRANÉE perd 2,66% à 12,615 euros. Kepler a abaissé sa recommandation d'achat à alléger. JPMorgan, qui juge les résultats 2012 décevants, réitère son conseil de neutralité et son objectif de cours de 11,5 euros.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Les march&eacute;s europ&eacute;ens sont p&eacute;nalis&eacute;s par les annonces de la d&eacute;mission du chef de l'ex&eacute;cutif italien Mario Monti et de la candidature de Silvio Berlusconi, qui plongent &agrave; nouveau l'Italie dans l'incertitude politique. Les premi&egrave;res victimes de nouvel &eacute;pisode politique italien sont les valeurs financi&egrave;res et notamment BNP PARIBAS (-3,11%), plus gros contributeur &agrave; la baisse du CAC 40, qui reculait de 0,75% vers 12h00. /Photo prise le 26 octobre 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>