Wolfgang Schäuble n'exclut pas de diriger l'Eurogroupe

dimanche 9 décembre 2012 16h56
 

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble n'exclut pas la possibilité de succéder à Jean-Claude Juncker à la tête de l'Eurogroupe.

Prié de dire, dans une interview publiée dimanche dans le Bild am Sonntag, si lui-même ou son homologue français Pierre Moscovici pourrait prendre la présidence du forum des ministres des Finances de la zone euro après le départ de Jean-Claude Juncker au plus tard en début d'année prochaine, Wolfgang Schäuble répond que "en tout cas, la nouvelle personne devra faire progresser l'intégration européenne".

"Le gouvernement allemand veut que le candidat soit issu du cercle des ministres des Finances et nous avons pu constater que cela s'était avéré utile que le président soit en mesure d'essayer de concilier les différentes positions", ajoute Wolfgang Schäuble.

Aux yeux de certains diplomates, le ministre allemand des Finances n'a guère de chances de succéder à Jean-Claude Juncker en raison de prises de position parfois brutales, qui ont braqué ses homologues d'Europe du Sud.

Pierre Moscovici n'a lui-même pas exclu cette semaine d'être désigné par ses pairs à la tête de l'Eurogroupe.

Wolfgang Schäuble a par ailleurs répété que le nouvel accord conclu pour la Grèce coûterait à Berlin des milliards d'euros à long terme, tout en ajoutant que les avantages de l'euro pour l'Allemagne l'emportaient sur le coût de toutes les mesures d'aide. Cet accord vise à ramener la dette grecque à 124% du PIB d'ici 2020.

La Grèce s'apprête à racheter à peu près la moitié de sa dette se trouvant aux mains d'investisseurs privés, a-t-on appris samedi de source gouvernementale, ce qui marque un succès pour ce programme qui représente un des éléments clés du plan de sauvetage international mis en place pour le pays.

Dans un entretien au Welt am Sonntag, le président de la Bundesbank Jens Weidmann se montre lui très critique vis-à-vis de cet accord. Il estime que le plan de rachat de dette de la Grèce sera financé par de nouveaux crédits et, pour la première fois, par des transferts de budgets nationaux et enfin que "les banques centrales ne seront pas épargnées".

Concernant le projet d'union bancaire européenne, Wolfgang Schäuble a dit au Bild am Sonntag que les leaders européens s'activaient pour en définir le cadre légal d'ici Noël.   Suite...

 
<p>Le ministre allemand des Finances Wolfgang Sch&auml;uble n'exclut pas la possibilit&eacute; de succ&eacute;der &agrave; Jean-Claude Juncker &agrave; la t&ecirc;te de l'Eurogroupe. /Photo prise le 26 novembre 2012/REUTERS/Francois Lenoir</p>