Club Med réduit la voilure, le titre en berne

vendredi 7 décembre 2012 11h45
 

par Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Le Club Méditerranée a annoncé vendredi abaisser ses capacités pour la saison d'hiver en raison de la dégradation des marchés en Europe et en Afrique, largement responsable du recul des réservations observé ces dernières semaines.

Cette conjoncture morose, en particulier en France, et l'absence de visibilité pourraient amener le groupe de loisirs à procéder à un rachat d'actions plutôt que de verser un dividende au titre de l'exercice 2012 comme il l'avait envisagé.

Club Med, qui n'a pas versé de dividende depuis l'exercice 2000, a fait état dans un communiqué d'un bénéfice net stable à deux millions d'euros au cours de l'exercice clos le 31 octobre dernier.

Le volume d'activité de ses villages - le baromètre surveillé par le marché - a progressé de 3,7% sur l'exercice à 1,515 milliard d'euros, donnant une marge brute d'exploitation (Ebitda) des villages en baisse de 0,2 point à 8,7%, proche son objectif d'environ 9%.

L'action perd 4,89% à 12,84 euros vers 11h30, accusant la plus forte baisse du SBF 120, après avoir gagné environ 7% au cours des deux séances précédentes.

Club Med fait preuve de prudence en abaissant ses capacités, juge la Société générale dans une note.

PRUDENCE SUR LA FRANCE EN 2013

Le PDG du groupe Henri Giscard d'Estaing n'a pas souhaité fournir de prévisions sur l'exercice en cours, ni de précisions sur l'ampleur du rachat d'actions envisagé.   Suite...

 
<p>Le Club M&eacute;diterran&eacute;e a annonc&eacute; vendredi abaisser ses capacit&eacute;s pour la saison d'hiver en raison de la d&eacute;gradation des march&eacute;s en Europe et en Afrique, largement responsable du recul des r&eacute;servations observ&eacute; ces derni&egrave;res semaines. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>