Alcatel sort à son tour du CAC 40, remplacé par Gemalto

jeudi 6 décembre 2012 20h50
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Nouvelle déconvenue pour Alcatel-Lucent, tombé à son plus bas historique en Bourse en octobre: NYSE Euronext a confirmé la sortie pour la veille de Noël de l'équipementier télécoms du CAC 40, le principal indice de la Bourse de Paris.

En décidant de remplacer le groupe franco-américain par Gemalto, spécialiste de la carte à puce, le conseil scientifique des indices de NYSE Euronext, dont les décisions seront effectives à partir de la séance boursière du 24 décembre, a mis fin à un feuilleton de près de six mois. Le nom d'Alcatel-Lucent a déjà circulé cet été parmi les possibles sortants du CAC 40 aux côtés de PSA Peugeot Citroën.

L'équipementier télécoms, dont la consommation de trésorerie inquiète le marché, a enregistré une nouvelle perte d'exploitation au troisième trimestre et annoncé cet été la suppression de près de 5.500 postes.

"PSA a été sorti sur des critères de liquidités et de capitalisation, il est normal qu'Alcatel sorte pour les mêmes raisons", commente Frédéric Jamet, directeur de la gestion chez State Street Global Advisors France.

Alcatel-Lucent, qui connaît le même sort que le premier constructeur automobile français, exclu du CAC 40 en septembre au profit du chimiste Solvay, a été présent sous différents noms au sein de l'indice depuis la création de celui-ci en 1987.

"Par ailleurs, Alcatel a pris un virage important lors de sa fusion avec Lucent, qui en a fait une valeur plus américaine qu'européenne (...) Dans la réalité, Alcatel-Lucent est une valeur américaine de part son activité, même si elle a encore son siège en France pour des aspects légaux", souligne Frédéric Jamet.

PLUS FAIBLE CAPITALISATION DU CAC 40

A l'inverse, l'entrée de Gemalto est saluée par les analystes. Le groupe, né en 2006, s'est imposé comme un leader mondial des solutions de sécurité numérique. Spécialisé dans les cartes à puces, il a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros et emploie 10.000 personnes dans une quarantaine de pays.   Suite...

 
<p>L'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms Alcatel-Lucent va, comme attendu, sortir de l'indice CAC 40 pour y &ecirc;tre remplac&eacute; par le sp&eacute;cialiste de la s&eacute;curit&eacute; num&eacute;rique Gemalto. La d&eacute;cision du conseil scientifique des indices de NYSE Euronext sera effective &agrave; partir de la s&eacute;ance boursi&egrave;re du 24 d&eacute;cembre. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>