Les banques tirent le Dow Jones, Apple plombe le Nasdaq

mercredi 5 décembre 2012 22h51
 

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Le Dow Jones et le S&P 500 ont progressé mercredi à Wall Street, à la faveur notamment de la bonne tenue des valeurs financières, mais le Nasdaq a été handicapé par l'action Apple, qui a chuté de 6,43% à 538,79 dollars, son recul quotidien le plus marqué depuis le 17 décembre 2008.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,64%, soit 82,71 points, à 13.034,49 points. Le S&P-500, plus large, a pris 2,23 points, soit 0,16%, à 1.409,28 points. Le Nasdaq Composite a en revanche reculé de 22,99 points (-0,77%) à 2.973,70 points.

Les échanges ont toutefois été volatils au cours de la journée, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, ayant même été dans le rouge en séance.

Le titre Apple, plus importante capitalisation boursière américaine sans pour autant faire partie du Dow Jones, accuse un recul de plus de 22% depuis un plus haut historique atteint fin septembre.

Les intervenants de marché notent toutefois qu'une hausse de fin d'année est encore possible au gré de l'évolution du dossier crucial du "mur budgétaire" aux Etats-Unis.

"Il y a toujours un intérêt psychologique à entrer sur le marché (...) les investisseurs restent convaincus qu'un accord sur le "mur budgétaire" va être trouvé", a souligné John Brady, directeur général de R.J. O'Brien & Associates.

Depuis la réélection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis le 6 novembre, la tendance à Wall Street est presqu'exclusivement dictée par les négociations visant à éviter le "mur budgétaire".

Cette expression ("fiscal cliff") recouvre la coïncidence, en début d'année prochaine, entre la fin des exonérations fiscales décidées sous George Bush et prolongées pour deux ans en 2010 et la mise en oeuvre de coupes automatiques dans les dépenses publiques prévues par l'accord de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>