Gains limités sur les marchés européens à mi-séance

mercredi 5 décembre 2012 13h30
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes limitaient leurs gains à mi-séance, après des indicateurs européens peu encourageants, dans des marchés par ailleurs partagés entre la crainte d'une crise budgétaire aux Etats-Unis et les perspectives de poursuite de la politique de soutien à la croissance en Chine telles qu'annoncées par le nouveau chef du Parti communiste Xi Jinping la veille.

Wall Street devrait également reprendre timidement le chemin de la hausse ce mercredi, en attendant la publication de l'enquête ADP sur l'emploi de novembre, prévue à 13h15 GMT, et alors que les Etats-Unis restent loin d'un compromis permettant d'éviter des hausses d'impôts et des coupes budgétaires automatiques, qui risquent de compromettre le redressement de l'économie.

Le président Barack Obama a rejeté une proposition présentée par le camp républicain jugée déséquilibrée et insisté pour que tout accord comprenne une hausse de l'impôt sur les revenus des Américains les plus aisés. Au sein même du Parti républicain des divisions commencent à apparaître entre les plus virulents, proches de la mouvance du Tea Party, et ceux qui sont favorables à un accord avec la Maison Blanche.

Les investisseurs hésitent à se remettre franchement à l'achat, après un "rally" de plus de 15 jours depuis l'accord sur la Grèce et alors que les indices approchent de leurs pics annuels.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,2% à 3.587,77 points vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax reprend 0,23% et à Londres, le FTSE 0,22%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,18%. Cet indice paneuropéen, ainsi que le CAC 40, affichent des gains d'environ 7% depuis mi-novembre, malgré leur pause de la veille.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,15% à 0,38%.

Les valeurs minières et métallurgiques sont en tête des hausses en Europe, avec un gain de près de 2%, suivies par les bancaires qui prennent 0,72%.

Le secteur de la distribution (+0,5%) est soutenu par Tesco, qui s'adjuge 2,9% après avoir lancé un examen stratégique de sa filiale américaine déficitaire Fresh & Easy, au terme duquel celle-ci pourrait être fermée ou vendue.

Nokia gagne plus de 7%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, en réaction à l'annonce d'un accord avec l'opérateur China Mobile, qui commercialisera une version du smartphone Lumia 920T spécialement destinée au marché chinois.   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes limitaient leurs gains &agrave; mi-s&eacute;ance, apr&egrave;s des indicateurs europ&eacute;ens peu encourageants, dans des march&eacute;s par ailleurs partag&eacute;s entre la crainte d'une crise budg&eacute;taire aux Etats-Unis et les perspectives de poursuite de la politique de soutien &agrave; la croissance en Chine. &Agrave; Paris, l'indice CAC 40 gagnait 0,2% vers 13h00, tandis qu'&agrave; Francfort, le Dax reprenait 0,23% et l'indice paneurop&eacute;en EuroStoxx 50 0,18%. /Photo prise le 5 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Remote/Lizza David</p>