Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mercredi 5 décembre 2012 08h50
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris :

* EDF - ENEL a annoncé mardi avoir mis un terme à sa coopération avec EDF sur le projet de réacteur nucléaire EPR en France, point final d'un partenariat entamé en novembre 2007. Le groupe italien a précisé qu'il allait percevoir un remboursement de 613 millions d'euros.

Par ailleurs, selon Le Figaro, le litige entre EDF et VEOLIA ENVIRONNEMENT portant sur leur filiale commune Dalkia a connu un nouveau développement : Franck Lacroix, président de Dalkia et directeur général adjoint de Veolia, a demandé au tribunal de commerce la désignation d'un mandataire ad hoc pour l'assister.

* FRANCE TELECOM, VIVENDI - Un rachat de l'opérateur Maroc Telecom par France Télécom pourrait être "stratégiquement intéressant", déclare le PDG de l'opérateur téléphonique français Stéphane Richard au Figaro, en ajoutant toutefois qu'il dispose de moyens financiers limités pour réaliser des acquisitions.

* NEOPOST a annoncé avoir levé 150 millions d'euros supplémentaires dans le cadre de son programme de refinancement de sa dette. Cette émission obligataire porte intérêt à un taux annuel fixe de 3,50% et a une maturité de 7 ans.

* DASSAULT AVIATION, THALES - Le PDG de Dassault Aviation estime que les négociations en vue d'une vente du Rafale à l'Inde se déroulent bien. Lors d'une audition à l'Assemblée nationale, Charles Edelstenne a également évoqué pour la première fois publiquement un "éventuel changement de gouvernance" au sein de l'équipementier Thales, dont l'avionneur est le premier actionnaire privé. Charles Edelstenne a également déclaré que le nom de son successeur serait annoncé dans les prochains jours.

* PUBLICIS a annoncé l'acquisition d'AR New York, une agence spécialisée dans la publicité des produits de luxe.

Raoul Sachs et Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Charles Edelstenne, PDG de Dassault Aviation. Lors d'une audition &agrave; l'Assembl&eacute;e nationale, Charles Edelstenne a &eacute;galement &eacute;voqu&eacute; pour la premi&egrave;re fois publiquement un "&eacute;ventuel changement de gouvernance" au sein de l'&eacute;quipementier Thales, dont l'avionneur est le premier actionnaire priv&eacute;. /Photo prise le 22 mars 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>