Wall Street finit en baisse, le mur budgétaire dans les esprits

mardi 4 décembre 2012 22h25
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en légère baisse mardi au terme d'une séance en dents de scie, la question du mur budgétaire continuant de hanter les esprits des investisseurs.

Le président Barack Obama a rejeté une proposition présentée par le camp républicain jugée déséquilibrée et insisté pour que tout accord comprenne une hausse de l'impôt sur les revenus des Américains les plus aisés.

Au sein même du Parti républicain, majoritaire à la Chambre des représentants, des divisions commencent à apparaître entre les plus virulents, proches de la mouvance du Tea Party et ceux qui sont favorables à un accord avec la Maison Blanche.

Parmi eux, les chefs de file des représentants républicains, dont John Boehner, ont soumis lundi un projet de réduction des dépenses de 2.200 milliards de dollars sur dix ans, dont une réforme fiscale qui permettrait de générer 800 milliards de dollars.

Démocrates et républicains ont jusqu'au 31 décembre pour se mettre d'accord sur les moyens de réduire le déficit des finances publiques.

Faute d'accord entre la Maison blanche et le Congrès, dès le 2 janvier, l'ensemble des allègements fiscaux décidés sous George Bush et reconduits sous Barack Obama disparaîtront tandis que les dépenses publiques seront automatiquement réduites conformément à l'accord sur le relèvement du plafond de la dette négocié à l'été 2011.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,11% (13,82 points) à 12.951,78 points, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 0,17% (2,41 points) à 1.407,05 points et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 0,18% (5,51 points) à 2.996,69 points.

Les volumes sont restés minces: près d'une heure et demie avant la clôture, seules 3,34 milliards d'actions avaient été échangées sur le New York Stock Exchange, Nyse MKT et le Nasdaq.

Aux valeurs, on retiendra le plongeon de 9,58% enregistré par le titre Darden Restaurants. Le propriétaire de chaînes de restaurants a annoncé qu'il ne parviendrait pas à atteindre ses objectifs au quatrième trimestre après l'échec de sa dernière campagne promotionnelle.

Au contraire, Netflix a bondi de 14,01% après la signature d'un accord avec Disney sur la mise à disposition du catalogue du géant du divertissement.

Chuck Mikolajczak, Nicolas Delame pour le service français

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>