Roman Abramovitch met fin au conflit à la tête de Norilsk

mardi 4 décembre 2012 15h16
 

par Polina Devitt et Donny Kwok

MOSCOU/HONG KONG (Reuters) - Le milliardaire russe Roman Abramovitch, proche du Kremlin, a acheté une participation de 7,3% dans Norilsk Nickel et obtenu le principal droit de vote pour mettre fin à la lutte de pouvoir entre les deux actionnaires principaux du producteur de nickel et de palladium.

Le torchon brûlait depuis quatre ans entre Vladimir Potanine, principal actionnaire de Norilsk avec 28% des parts et qui ambitionnait d'en prendre la tête, et Oleg Deripaska, directeur général et principal actionnaire de Rusal, groupe qui détient le quart du capital de Norilsk.

L'origine du conflit remonte à la prise de participation de 14 milliards de dollars de Rusal en 2008, avant le début de la crise financière.

Rusal perd de l'argent et son endettement net atteint 10,7 milliards de dollars. Oleg Deripaska n'a jamais vraiment eu son mot à dire chez Norilsk, où il a été supplanté par Vladimir Potanine, lequel a supervisé plusieurs rachats de titres avec la bénédiction des instances dirigeantes.

Le président russe Vladimir Poutine avait indiqué, lorsqu'il est revenu au Kremlin en mai, qu'il souhaitait mettre rapidement un terme au conflit entre les deux hommes.

L'accord conclu mardi semble donc porter le sceau du Kremlin, dont Roman Abramovitch est réputé proche.

DROIT DE VOTE

Vladimir Potanine et Oleg Deripaska ont accepté de vendre au propriétaire du club de football anglais de Chelsea une part de 7,3%, d'une valeur d'environ deux milliards de dollars.   Suite...

 
<p>Le milliardaire russe Roman Abramovitch, proche du Kremlin, a achet&eacute; une participation de 7,3% dans Norilsk Nickel et obtenu le principal droit de vote pour mettre fin &agrave; la lutte de pouvoir entre les deux actionnaires principaux du producteur de nickel et de palladium. /Photo d'archives/REUTERS/Olivia Harris</p>