L'Ecofin à la recherche d'un compromis sur l'union bancaire

mardi 4 décembre 2012 10h19
 

par John O'Donnell et Robin Emmott

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de l'Union européenne vont tenter ce mardi de trouver un terrain d'entente pour confier à la Banque centrale européenne (BCE) la supervision de l'ensemble des banques de la zone euro, mais ce projet, l'un des plus ambitieux de l'histoire de l'UE, est source de nombreuses divisions.

Si tous les Etats membres sont à peu près d'accord sur le principe, ils le sont beaucoup moins sur la structure de cette union, son ampleur et son fonctionnement, avec pour principal point d'achoppement le risque de discrimination entre pays membres et non membres de la zone euro.

Le temps presse désormais pour parvenir à un compromis permettant de boucler le cadre juridique avant la fin de l'année. D'autant que l'Allemagne continue d'exiger que la supervision par la BCE soit limitée aux seules grandes banques et que la Grande-Bretagne n'entend pas laisser l'institution francfortoise remettre en cause sa souveraineté financière.

Autres acteurs du débat: la Suède, le Danemark et la Pologne craignent les conséquences du passage sous le contrôle de la BCE de l'ensemble des banques de l'Union, y compris celles des pays extérieurs à la monnaie unique.

La Suède est d'autant plus concernée que son secteur financier contrôle la majeure partie des banques de Finlande, un Etat de la zone euro.

Le ministre suédois des Finances, Anders Borg, a néanmoins jugé possible un compromis mardi, tout en plaidant pour une égalité de traitement au sein des futurs organes de supervision.

De fait, la crainte de voir la BCE établir une discrimination entre les banques de la zone euro et celles des pays n'utilisant pas la monnaie unique constitue l'un des principaux freins au projet.

S'y ajoute un débat au sein même de la banque centrale, sur le risque d'une confusion ou d'un conflit d'intérêts entre les exigences de deux mandats distincts: celle de la stabilité des prix pour la politique monétaire et celle de la santé des institutions financières pour la supervision bancaire.   Suite...

 
<p>Le si&egrave;ge de la Banque centrale europ&eacute;enne. Les ministres des Finances de l'Union europ&eacute;enne vont tenter ce mardi de trouver un terrain d'entente pour confier &agrave; la BCE la supervision de l'ensemble des banques de la zone euro, mais ce projet, l'un des plus ambitieux de l'histoire de l'UE, est source de nombreuses divisions. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Grimm</p>