La France cible 47 pays, quatre secteurs pour ses exportations

lundi 3 décembre 2012 18h46
 

PARIS (Reuters) - La France a sélectionné quatre secteurs d'avenir et 47 pays cibles pour redresser ses parts de marché à l'exportation et atteindre l'objectif d'équilibre de sa balance commerciale hors énergie d'ici la fin du quinquennat.

Un plan d'action présenté lundi par la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, repose sur une nouvelle stratégie "pays/secteurs" ciblant les régions et les besoins dont la croissance sera la plus forte au cours des dix prochaines années.

Elle s'appuie sur une étude menée par la direction du Trésor avec le concours de l'organisme public d'aide à l'exportation Ubifrance recensant 47 pays prioritaires qui, ensemble, devraient représenter 80% de la croissance mondiale d'ici 2022.

Parmi ceux-ci figurent les grands émergents que sont les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), plusieurs pays émergents de taille intermédiaire mais aussi les principaux pays développés qui, malgré une croissance modérée, conservent les potentiels d'importation les plus élevés.

Plus des deux-tiers des exportations françaises sont destinés à l'Europe, qui reste le débouché le plus naturel pour les PME et entreprises de taille intermédiaire compte tenu de sa proximité géographique et de l'intégration du marché européen.

Mais l'évolution des échanges de la France avec ses quatre principaux partenaires (Royaume-Uni, Espagne, Allemagne et Italie) explique plus de la moitié de ses baisses de parts de marché (-35% sur dix ans) au cours de la période récente.

L'étude estime que les exportations françaises sont en dessous de leur potentiel dans plusieurs pays européens, tout particulièrement en Europe du Nord.

S'agissant des pays émergents, elle note une trop grande dépendance aux grands contrats, souvent soutenus par le gouvernement, et souligne l'importance de zones où la France est trop peu présente par ailleurs (Indonésie, Philippines, Vietnam en Asie, Amérique latine à l'exception du Brésil), Afrique subsaharienne anglophone.

Nicole Bricq entend concentrer les exportations françaises sur les pays les plus attractifs en fonction de quatre thèmes : "mieux se nourrir" (agroalimentaire et équipements agricoles), "mieux se soigner" (pharmacie, équipements pharmaceutiques et cosmétiques), "mieux communiquer" (numérique) et "mieux vivre en ville" (échotechnologies, construction, efficacité énergétique et transports).

"L'augmentation de 7% de nos parts de marché dans ces quatre grands secteurs permettrait d'atteindre l'objectif" d'équilibre du commerce extérieur hors énergie, a assuré Nicole Bricq.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

 
<p>La ministre du Commerce ext&eacute;rieur, Nicole Bricq, a d&eacute;voil&eacute; lundi son plan d'action pour &eacute;quilibrer sa balance commerciale. La France a s&eacute;lectionn&eacute; quatre secteurs d'avenir et 47 pays cibles pour redresser ses parts de march&eacute; &agrave; l'exportation et atteindre l'objectif d'&eacute;quilibre de sa balance commerciale hors &eacute;nergie d'ici la fin du quinquennat. /Photo prise le 17 octobre 2012/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>