Wall Street finit stable

vendredi 30 novembre 2012 22h30
 

NEW YORK (Reuters) - Les marchés boursiers américains ont terminé pratiquement inchangés vendredi faute d'avancée dans les négociations entre la Maison blanche et le Congrès ouvertes pour tenter d'éviter des hausses d'impôts et des coupes dans les dépenses publiques dès le début de l'an prochain.

L'indice Dow Jones des 30 principales valeurs de la cote a clôturé en hausse de 3,76 points, soit 0,03%, à 13.025,58. Le Standard & Poor's 500 a progressé de 0,32 point (+0,02%) à 1.416,18 et le Nasdaq Composite a cédé 1,79 point (-0,06%) à 3.010,24.

La séance s'est déroulée en dents de scie, les investisseurs réagissant successivement aux déclarations successives des différents protagonistes du dossier du "mur budgétaire", considéré par les marchés comme une menace pour la croissance américaine.

En déplacement en Pennsylvanie ce vendredi, Barack Obama a jugé inacceptable qu'"une poignée de républicains" bloquent un accord sur les baisses d'impôts des classes moyennes afin de préserver les Américains les plus riches.

Quelques minutes plus tard, le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a estimé que les discussions étaient "dans une impasse".

Malgré cet échange à distance peu encourageant, le marché est resté dans des limites étroites, les investisseurs voulant visiblement croire qu'un compromis finira par émerger, même si c'est au dernier moment.

"Rien, dans la rhétorique, ne vas dans ce sens mais on s'attend à ce que cela se fasse", explique Steve Goldman, associé de Goldman Management. "La rhétorique n'a pas encore fini de se durcir."

LES INDICATEURS SANS IMPACT SUR LA TENDANCE

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 0,12%, le S&P 500 0,50% (sa deuxième semaine consécutive de progression) et le Nasdaq 1,46%.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCHES AM&Eacute;RICAINS</p>