Feu vert français à un accord commercial entre l'UE et le Japon

jeudi 29 novembre 2012 21h47
 

PARIS/WASHINGTON (Reuters) - La France a donné jeudi son feu vert à la négociation d'un accord de libre échange entre l'Union européenne et le Japon, après avoir obtenu des conditions portant sur l'accès au marché japonais et les importations d'automobiles, a annoncé la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq.

"Cet accord doit conduire à une augmentation de nos exportations vers ce grand marché", écrit le ministère dans un communiqué, en soulignant que le Japon représente 1,6% des exportations françaises et 1,9% des importations.

"La France a demandé et obtenu l'inclusion dans le mandat de négociation de deux conditions essentielles à la conclusion d'un accord équilibré", poursuit le texte.

Ces conditions sont "l'engagement d'éliminer les nombreuses barrières non tarifaires qui limitent aujourd'hui l'accès au marché national japonais" et "la reconnaissance de l'automobile comme secteur sensible et la mise en place d'une clause de sauvegarde afin d'empêcher une hausse des importations qui porterait préjudice à l'industrie européenne".

HAUSSE DE LA PRODUCTION ET EMPLOIS À LA CLÉ

L'Europe espère que ces négociations, qui devraient durer deux ou trois ans, décideront Tokyo à lever les barrières commerciales qui compliquent les échanges avec le Japon.

En 2011, le Japon était le septième partenaire commercial de l'Europe. Le montant des échanges entre les deux puissances économiques, qui à elles deux réalisent un tiers de la production économique mondiale, s'élevait à 116 milliards d'euros.

La Commission européenne estime qu'un tel accord commercial avec le Japon pourrait faire augmenter la production européenne de jusqu'à 1,9%, soit 320 milliards d'euros, d'ici 2020, grâce à une croissance des exportations, notamment de produits alimentaires, de boissons et de produits de luxe.

Du côté du marché du travail, 400.000 emplois pourraient être créés pour répondre à cette nouvelle demande, estime par ailleurs la CE.   Suite...

 
<p>La France a donn&eacute; jeudi son feu vert &agrave; la n&eacute;gociation d'un accord de libre &eacute;change entre l'Union europ&eacute;enne et le Japon, apr&egrave;s avoir obtenu des conditions portant sur l'acc&egrave;s au march&eacute; japonais et les importations d'automobiles. /Photos d'archives/REUTERS</p>