L'espoir d'accord aux Etats-Unis stimule les Bourses européennes

jeudi 29 novembre 2012 09h29
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse jeudi comme prévu, les professionnels ayant le sentiment qu'un accord budgétaire est à portée de main aux Etats-Unis, favorisant un courant acheteur sur des actifs plus risqués tels que les actions.

Les places européennes ainsi que les places asiatiques saluent les déclarations de John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants, qui a dit avoir bon espoir de parvenir à un accord avant la Maison Blanche d'ici la fin de l'année, faute de quoi seraient déclenchées simultanément début 2013 des coupes budgétaires et des hausses d'impôt réputées dévastatrices pour l'économie.

Ce nouveau regain d'optimisme sur la question budgétaire américaine a permis aux Bourses européennes de rebondir sur le plus bas de près de quatre mois inscrit mi-novembre et de récupérer 4% durant les sept dernières séances.

Une dizaine de minutes après l'ouverture, le CAC 40 progresse de 0,6% à 3.536,19 points à Paris. Le FTSE prend 0,45% à Londres et le Dax 0,64% à Francfort.

"L'hypothèse de base semble être qu'un accord sera conclu d'ici la période-butoir de la fin de l'année", commente Ian Williams (Peel Hunt). Mais il estime que rien n'est encore fait, ce qui pourrait promettre un dernier mois de l'année agité pour la Bourse.

"Les investisseurs feraient bien d'interpréter les derniers signaux émanant des négociations budgétaires de Washington avec circonspection; ils ne font qu'accroître la volatilité du marché, déjà exposé à des mouvements opérés dans des volumes faibles".

Sectoriellement, les bancaires affichent la plus forte hausse, de 1,12%. Plusieurs banques, notamment espagnoles, figurent parmi les meilleurs gains du jour pour l'instant, Banco Popular avance de 4,79% et Bankia de 2,50%. La Commission européenne a donné mercredi son feu vert à la restructuration par l'Espagne de ses quatre banques en difficulté qui ont été nationalisées, ouvrant la voie au déblocage par la zone euro d'une aide de près de 40 milliards d'euros au secteur bancaire espagnol.

Aux valeurs, EDF accuse la plus forte baisse du jour, de 3,99%, et inscrit un nouveau plus bas historique. Selon Le Parisien, le gestionnaire du réseau d'électricité français ERDF devrait rembourser près de 8,8 milliards d'euros à ses clients en raison d'une surfacturation réalisée depuis 2009.

Kingfisher, le numéro un européen des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur, a annoncé jeudi une baisse de 6% de son bénéfice trimestriel, conséquence du recul de ses ventes en France et au Royaume-Uni, ses deux principaux marchés, et d'effets de change défavorables.   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes ont ouvert en hausse jeudi comme pr&eacute;vu, les professionnels ayant le sentiment qu'un accord budg&eacute;taire est &agrave; port&eacute;e de main aux Etats-Unis. Une dizaine de minutes apr&egrave;s l'ouverture, le CAC 40 progressait de 0,6%, le FTSE de 0,45% et le Dax de 0,64%. /Photo d'archives/REUTERS</p>