Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

jeudi 29 novembre 2012 08h57
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, attendue en hausse à l'ouverture (le contrat à terme sur l'indice CAC 40 gagnant 0,6% à 8h45) sur fond d'espoir d'un accord sur le budget américain.

* Les VALEURS CYCLIQUES devraient profiter de la perspective d'un compromis avant la fin de l'année aux Etats-Unis au sujet du "mur budgétaire" ("fiscal cliff"), qui menace de replonger le pays en récession s'il n'est pas évité.

* EDF - Le gestionnaire du réseau d'électricité français ERDF, filiale à 100% d'EDF, devrait rembourser au total près de 8,8 milliards d'euros à ses clients en raison d'une surfacturation réalisée depuis 2009, écrit jeudi Le Parisien.

* GDF SUEZ - Crédit Suisse a relevé sa recommandation à "neutre" sur la valeur, contre "sous-performer", l'intermédiaire estimant que la réforme du marché du gaz en France devrait profiter à moyen terme au groupe.

* AEROPORTS DE PARIS - Morgan Stanley a abaissé sa recommandation de "pondération en ligne" à "sous-pondérer" sur le titre, et a réduit son objectif de cours réduit de 65 à 56 euros.

* VIVENDI étudie quatre offres préliminaires, toutes supérieures à six milliards d'euros, pour la cession de sa filiale brésilienne de télécoms GVT, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier.

* GDF SUEZ - La cession de titres du groupe n'est pas à l'étude pour financer une éventuelle nationalisation du site ARCELORMITTAL de Florange, contrairement à ce qu'ont dit des représentants syndicaux du site, a déclaré mercredi soir Arnaud Montebourg.

* VALEURS BANCAIRES - Selon un avant-projet de loi vu par Reuters mercredi, la réforme bancaire du gouvernement français sera moins ambitieuse que prévu.

* SODEXO et La Poste ont annoncé la création d'un consortium pour le soutien postal (concentration, acheminement et distribution des courriers et colis) aux 19.000 militaires français basés à l'étranger.   Suite...

 
<p>Les valeurs bancaires sont &agrave; suivre &agrave; la Bourse de Paris au regard d'un avant-projet de loi selon lequel la r&eacute;forme bancaire du gouvernement fran&ccedil;ais sera moins ambitieuse que pr&eacute;vu. /Photo d'archives/REUTERS/Heinz-Peter Bader</p>