Les Bourses européennes restent dans le rouge à la mi-séance

mercredi 28 novembre 2012 12h45
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes continuent d'évoluer dans le rouge à mi-séance et Wall Street est attendue en baisse après avoir déjà subi mardi le contrecoup des négociations budgétaires américaines, qui semblent pour le moment piétiner.

La Bourse de Tokyo a aussi chuté de 1,22% mercredi en réaction aux propos du chef de file démocrate du Sénat, Harry Reid, qui s'est dit déçu du "peu de progrès" des négociations entre démocrates et républicains visant à éviter le "mur budgétaire" qui risque de plonger les Etats-Unis dans la récession l'an prochain.

L'expression "mur budgétaire" ("fiscal cliff") désigne le déclenchement simultané début 2013 de coupes budgétaires et d'une hausse des impôts dont l'impact est évalué à 600 milliards de dollars si le Congrès et la Maison Blanche ne parviennent pas à un compromis d'ici la fin de l'année.

Cette perspective préoccupante pour l'économie mondiale plombe les marchés, au moment où l'horizon de la zone euro semble commencer à s'éclaircir.

Après l'accord sur la réduction de la dette grecque et le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide à Athènes - qui doit encore être validé par les parlements de plusieurs pays, dont l'Allemagne -, la Commission européenne a annoncé mercredi avoir chiffré à 37 milliards d'euros la restructuration du secteur bancaire espagnol.

Le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia, a précisé que Bruxelles avait donné son feu vert définitif aux plans de restructuration de quatre établissements espagnols, dont les banques nationalisées Bankia et Banco de Valencia, qui devront dans ce cadre réduire leurs réseaux d'agence de jusqu'à 50%.

La cotation des deux banques a été suspendue par le régulateur de la Bourse de Madrid avant même que la Commission européenne n'ait rendu son verdict.

La Grèce n'est de son côté pas totalement sortie des esprits, l'hypothèse d'un futur - inéluctable? - effacement d'une partie de la dette grecque continuant d'alimenter les débats.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,38% à 3.488,85 points vers 11h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,22% et à Londres, le FTSE perd 0,30%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est en baisse de 0,47%.   Suite...

 
<p>En Bourse de Francfort. Les Bourses europ&eacute;ennes continuent d'&eacute;voluer dans le rouge &agrave; mi-s&eacute;ance et Wall Street est attendue en baisse apr&egrave;s avoir d&eacute;j&agrave; subi mardi le contrecoup des n&eacute;gociations budg&eacute;taires am&eacute;ricaines, qui semblent pour le moment pi&eacute;tiner. &Agrave; Paris, le CAC 40 reculait de 0,38% vers 12h15 et &agrave; Francfort, le Dax c&eacute;dait 0,22% tandis que l'indice paneurop&eacute;en EuroStoxx 50 baissait de 0,47%. /Photo prise le 28 novembre 2012/REUTERS/Remote/Lizza David</p>